×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Bisbilles et business beur?

Par L'Economiste | Edition N°:1614 Le 02/10/2003 | Partager

· Discorde au sein du réseau Maillages Maroc· Deux hommes, deux versionsLa chamaille bat son plein. Entre Ahmed Ghayet, le président de Maillages Maroc et Tarik Moullahid, membre fondateur du réseau, rien ne va plus. Ce dernier a adressé une lettre ouverte à la presse nationale dans laquelle il dénonce des dissensions au sein du réseau. “Les actions de solidarité n'étaient en fait que des opérations médiatiques de séduction”, selon Moullahid. Une position que le jeune militant “ne pouvait cautionner”. Maillages, poursuit le jeune homme, “a été détourné pour servir des desseins loin des objectifs initiaux”. Il se retrouve rapidement “spolié de ses responsabilités au sein de Maillages”. Le président refuse toute rencontre avec lui pour “clarifier la situation”. Dégoûté, Moullahid jette l'éponge et décide de rentrer en France. Mais pas avant de faire part à l'opinion publique de son expérience. Ce jeune MRE de la banlieue française Cergy-Pontoise quitte l'Hexagone en 2002 en direction du Maroc pour accepter le poste de conseiller du wali à la Jeunesse. Après le départ de Benhima, il se consacre au réseau Maillages Maroc. C'est le début de la discorde.La version du président de Maillages est différente bien entendu, et beaucoup plus courte.“Il n'y a pas de quoi fouetter un chat”, selon ses dires, “comme dans toutes les organisations, il y a des problèmes”. En somme, tout va pour le mieu dans le meilleur des mondes possibles. D'autant plus qu'il affirme ne pas avoir été au courant de ces différends…. Rappelons qu'à l'origine de cette initiative, 16 jeunes “beurs” militants associatifs en France qui se sont réunis pour créer MANOGEM (maillages des nouvelles générations marocaines) en 2000, qui, plus tard, deviendra Maillages. Serait-ce un quiproquo, un simple règlement de compte ou…? En tout cas, cette chamaille prend des allures de business beur et laisse un arrière-goût de navet. Pour Moullahid, le président de Maillages Maroc ne fait pas l'unanimité et serait même controversé. Mais tout de même, il existe une procédure de destitution du président. “Ce qu'il faut comprendre, c'est que l'association tourne autour de l'homme et non de l'organisation”, explique-t-il.Quoi qu'il en soit, ces disputes risquent de décrédibiliser le réseau Maillages. On est loin des enjeux des jeunes en difficulté, de la proximité… Mouna KADIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc