×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Bilan MEDA: Le Maroc se taille une bonne part du gâteau

Par L'Economiste | Edition N°:473 Le 30/03/1999 | Partager

· Le Maroc, troisième bénéficiaire méditerranéen après l'Egypte et la Turquie
· 32 projets engagés entre 1996 et 1998 pour un montant total de 476 millions d'Ecus
· Lancement de la Rocade méditerranéenne


A quelques encablures de l'achèvement du programme MEDA, la Commission Européenne fait ses comptes avec les principaux pays bénéficiaires. Publié suite à la conférence euro-méditerranéenne, le bilan des projets engagés pour la totalité du programme (1996/1998) fait paraître le Maroc au troisième rang des bénéficiaires en termes de fonds octroyés. Il arrive après l'Egypte et la Turquie, si l'on exclut la Cisjordanie qui relève d'un statut spécial en vertu du processus de paix au Moyen-Orient. Le nombre de projets financés est de 32, soit le nombre le plus élevé de la région du Maghreb.
Le financement européen a démarré timidement avec en 1996 le projet d'aménagement hydro-agricole de la zone des Doukkala pour 15 millions d'Ecus. Ce n'est que l'année d'après que le programme a pu prendre son rythme de croisière. Le montant financé pour l'année 97 s'est élevé à près de 237 millions d'Ecus, dont 235 alloués dans le cadre du MEDA.

Rythme de financement maintenu

Principaux projets financés, soutien à l'ajustement structurel, développement de pistes agricoles et rurales (30 millions d'Ecus) et appui à la formation professionnelle (38 millions d'Ecus).
Pour l'année 1998, le rythme de financement s'est maintenu. Les projets financés dans le cadre des lignes MEDA se sont élevés à 218 millions d'Ecus. Les projets approuvés furent relativement nombreux. Il s'agit respectivement de 40 millions d'Ecus(1) pour soutenir l'éducation de base, 28,4 millions pour un projet de développement rural intégré, 20 millions pour l'appui à la santé de base, 15,5 millions pour la normalisation et la gestion qualité et 6 millions pour l'appui aux jeunes et aux sports. Parmi les autres projets engagés, le financement de capitaux à risques pour "la reconversion compétitive des entreprises marocaines" (45 millions d'Ecus), la création d'un fonds de garantie (30 millions d'Ecus), le développement intégré des zones forestières au Nord (24 millions d'Ecus)...
Sur les trois années de mise en oeuvre du MEDA, les programmes financés jusqu'ici par l'UE ont totalisé une enveloppe de 476,5 millions d'Ecus (l'équivalent de 5,2 milliards de DH), ce qui fait près de 26,5 millions de plus que les objectifs initiaux. Les appels d'offres sont déjà lancés pour une partie des projets, le reste le sera au courant de l'année.


(1) 1 Ecu = 10,9 DH.


Le programme pour 1999


Parmi les projets prévus par MEDA pour 1999, le lancement de la Rocade méditerranéenne (plus de 80 millions d'Ecus) est de loin le plus important. C'est du reste le projet le plus imposant jamais réalisé au Maroc par l'Union Européenne, est-il souligné auprès de l'Ambassade européenne à Rabat. Parmi les autres projets retenus pour 1999 figurent le soutien à la flotte de pêche côtière artisanale (12 millions d'Ecus), l'appui au plan de cartographie géographique (12 millions), aide aux organisations non gouvernementales (4 millions) et un projet-pilote d'un petit million d'Ecus pour le microcrédit. L'enveloppe définitive accordée par MEDA au Maroc, pour la période 1996/1999, devra finalement approcher les 580 millions d'Ecus.

Ghassan KHABER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc