×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

BHP Billiton: Bénéfices record

Par L'Economiste | Edition N°:2843 Le 19/08/2008 | Partager

. Un chiffre d’affaires de près de 60 milliards de dollarsLe géant minier anglo-australien BHP Billiton a dévoilé hier des résultats annuels record pour la septième année de suite, toujours portés par une forte demande mondiale de matières premières, dont il a prédit que les prix devraient rester élevés à court terme. Le groupe a précisé avoir enregistré un bénéfice net (part du groupe) de 15,39 milliards de dollars américains sur son exercice 2007/2008 achevé fin juin, en hausse de 14,7% par rapport à l’exercice précédent, pour un chiffre d’affaires en progression de 25,3% à 59,47 milliards de dollars. Le bénéfice opérationnel sous-jacent, qui exclut les éléments exceptionnels, a quant à lui augmenté de 22,1% à 28,04 milliards de dollars. BHP a notamment indiqué que la hausse des prix des matières premières, en particulier du minerai de fer, du pétrole, du manganèse, du charbon et des métaux de base, avait gonflé son bénéfice imposable d’environ 6,7 milliards. Parallèlement, les coûts de production n’ont progressé que de 1,2 milliard, ce que le géant minier a qualifié de «performance remarquable». Du coup, BHP va gâter ses actionnaires, en leur versant un dividende total de 70 cents par action pour l’ensemble de l’exercice, en hausse de 49%. Le groupe, coté à la Bourse de Londres ainsi qu’en Australie, s’est montré relativement prudent quant à l’évolution des prix de ses produits, disant s’attendre, à court terme, à une poursuite du ralentissement de l’économie au niveau mondial, principalement dans les pays développés, les pays émergents ayant jusqu’ici bien résisté à la crise du crédit. «A court terme, nous prévoyons que les prix resteront élevés en comparaison de leurs niveaux historiques, quoique avec une volatilité accrue», a indiqué BHP.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc