×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Berlin défend sa langue

Par L'Economiste | Edition N°:2260 Le 21/04/2006 | Partager

. L’anglais domine à Bruxelles au détriment de l’allemand et du françaisLe gouvernement allemand fait pression sur Bruxelles pour mettre fin à une pénalisation, selon Berlin, de l’allemand dans les textes officiels de l’Union européenne, a indiqué jeudi 20 avril le ministre délégué aux Affaires européennes, Günter Gloser.«L’Allemagne a le droit que ces documents soient disponibles en allemand», a-t-il déclaré, réclamant à l’UE un signal en ce sens. Cette question du régime linguistique des institutions doit être réglée d’ici le prochain sommet de l’UE en juin à Bruxelles, a-t-il ajouté. Les bureaux du Bundestag (Chambre basse du parlement allemand) et de l’Assemblée nationale française avaient dénoncé le 6 avril à Berlin une «dérive inacceptable vers un régime monolingue» dominé par l’anglais. Ils s’étaient prononcés pour le plurilinguisme au sein des institutions européennes.La question linguistique est particulièrement sensible pour la future présidence finlandaise de l’UE, à compter du 1er juillet, qui souhaite à tout prix éviter des frictions comme celles qui se sont produites sous sa première présidence en 1999.Plusieurs ministres allemands et autrichiens avaient alors menacé de boycotter des réunions informelles pour protester contre l’absence de traduction simultanée vers la langue de Goethe.Le président Jacques Chirac accorde aussi une grande importance à la défense du français dans les institutions européennes. Au dernier Conseil européen de Bruxelles, en mars, il avait quitté la salle du Conseil afin de protester contre l’intervention en anglais d’Ernest-Antoine Seillière, ancien président du patronat français (Medef).Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc