×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Belgique: Retour aux 40 heures?

Par L'Economiste | Edition N°:1837 Le 23/08/2004 | Partager

. Pour contrer la hausse des prix des matières premièresUn débat sur le retour aux 40 heures de travail hebdomadaire s'est ouvert en Belgique. Et ce, au lendemain de l'annonce par la direction d'une entreprise liégeoise de sa volonté d'augmenter le temps de travail, de ses ouvriers pour contrer la hausse du prix des matières premières. Notant que le débat fait rage depuis plusieurs mois en Allemagne et aux Pays-Bas, les journaux La Libre Belgique et Le Soir consacrent leur Une à l'entreprise sidérurgique Marichal Ketin, où les 140 salariés sont invités à passer de 36 à 40 heures par semaine, sans augmentation salariale. L'augmentation du temps de travail devait être présentée au personnel, parmi d'autres “pistes” visant à assainir la situation d'une entreprise ayant enregistré une perte de 1,7 million d'euros l'an dernier. Et ce, selon les explications de Vincent Lecomte, directeur de l'entreprise, filiale du groupe allemand Gontermann Peiper. Les représentants syndicaux de la société ont déjà fait part de leur opposition à la mesure. En Belgique, la durée hebdomadaire du temps de travail est de 38 heures, mais des durées moins longues peuvent être négociées par secteur ou par entreprise. La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) a d'ores et déjà annoncé qu'elle mettra les 40 heures/semaine sur la table des négociations intersectorielles prévues à la rentrée, relève quant à elle La Libre Belgique. “Nous devons résoudre notre handicap: nos coûts salariaux sont de 8 à 10% supérieurs à ceux des pays voisins”, estime le directeur général de la FEB, Pieter Timmermans, cité dans la “Libre”.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc