×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Bancassurance
    L’assurance, vendue de plus en plus par la banque

    Par L'Economiste | Edition N°:2925 Le 22/12/2008 | Partager

    . Près de 66,3% de l’assurance- vie vendue par les agences bancaires. Un total de 4,3 milliards de DH de primes émises en 2007Les agences bancaires sont aussi des agences de compagnies d’assurances. Mieux, au Maroc, certains produits d’assurance sont vendus quasi exclusivement dans le réseau bancaire. Une étude de la Direction des assurances et de la prévoyance sociale (Daps), publiée le 17 novembre 2008, montre que pour l’exercice 2007, 49,3% du chiffre d’affaires total des branches assistances, maladie, assurance-vie et assurance crédit a été réalisé par les agences bancaires. Ainsi, celles-ci ont émis des primes pour un total de 4,3 milliards de DH. le chiffre global de la bancassurance s’est élevé cette année-là à 8,55 milliards de DH, en croissance de 32% par rapport à 2006. En tête des produits vendus, figure l’assurance vie et capitalisation. Près de 66,3% des primes relatives à cette branche passent par le réseau bancaire pour un chiffre d’affaires de près de 3,9 milliards de DH. Les commissions touchées par les banques pour ce service ont atteint 145,4 millions de DH. En termes d’évolution, l’assurance-vie et capitalisation est un segment qui est très dynamique. Ainsi, entre 2006 et 2007, l’augmentation du chiffre d’affaires des primes a été de près de 50%. Les commissions ont évolué avec le même rythme. En deuxième position, l’on trouve l’assurance assistance. Les agences bancaires en ont vendu plus de 68% pour un montant de 284 millions de DH. Le chiffre d’affaires total de la branche s’élève à 415 millions de DH. L’évolution entre 2006 et 2007 montre une certaine stagnation. L’écart n’est en fait que de 1,8%. Pis, la part de marché des banques sur le produit assistance a baissé entre les deux dates, passant de 72 à 68%. Cela est dû, explique la Daps, «à la baisse des ventes de Isaaf Mondial Assistance et Maroc Assistance Internationale au niveau des guichets bancaires bien que le chiffre d’affaires global des deux compagnies soit en hausse». Les assurances maladie et crédit semblent être des produits peu développés au niveau du réseau bancaire. C’est peut-être là que réside le potentiel de croissance de la bancassurance au Maroc. En tout cas, les chiffres de 2007 montrent que la part des banques dans les ventes de l’assurance maladie et accidents corporels est de seulement 1,78%. Une part qui est encore moins importante (1,54%) pour l’assurance crédit. Sur l’assurance maladie, les ventes des agences bancaires s’élèvent à 39,64 millions de DH. Un chiffre qui est en forte croissance par rapport à 2006 avec plus 31% d’augmentation.Nabil TAOUFIK

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc