×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Balayeur, ajusteur, puis professeur à l'Ecole Polytechnique : Pierre Doré: L'émotion réhabilitée pour la gestion

Par L'Economiste | Edition N°:109 Le 23/12/1993 | Partager

Qui seront les dirigeants de demain?
Certainement pas tous les ingénieurs et les gestionnaires qui n'ont que leur intelligence et leur gros cortex. Ces génies ne sont entraînés qu'à l'abstraction, ils ne savent pas sentir, voir et donc prévoir, anticiper l'avenir. Si un changement se montre à eux, ils le minimisent.

Les entreprises et les institutions de demain seront dirigées par des hommes qui auront réhabilité l'émotion (le rire, le plaisir, les peines...): "seuls réussiront ceux qui pourront entrer dans la logique de leur monde".

C'est une conviction de Pierre Doré, enseignant à l'Ecole Polytechnique et directeur de l'Institut Français de Gestion, en visite au Maroc pour un séminaire sur le leadership(1). A plus de 70 ans, il s'enorgueillit, non de sa science, mais des multiples "trucs" qui lui ont permis de gravir tous les échelons sociaux. Il a commencé sa carrière comme ajusteur; il a même été balayeur pour ne pas travailler pour les Allemands pendant la guerre. Pierre Doré a compris que pour grimper, s'imposer, un individu ou une entreprise doivent se rendre "utiles" aux autres. C'est le chemin optimal, souvent oublié tant il est évident. La règle est que "le meilleur moyen d'atteindre ses objectifs est de satisfaire les gens dont on a besoin pour les atteindre".

Ainsi, pour obtenir le meilleur prêt, rien ne sert de potasser des manuels de techniques bancaires. Il suffit d'être utile au directeur de l'agence, qui n'a qu'un souci: le plus d'argent possible le 25 du mois entre 17 et 18 heures. Il faut l'aider à passer cette heure et profiter, à partir du 26 à 8 heures jusqu'au 25 suivant à 17 heures. "La stratégie d'utilité" est la seule issue dans l'ouverture planétaire, phénomène commencé après la deuxième guerre planétaire et confirmé par les derniers accords du GATT. Dans ce monde ouvert, le monopole pour une entreprise ou les protections aux frontières, n'ont plus de sens. Pierre Doré estime que ce sont là des stratégies de puissance basées sur des rapports de force, qui deviennent inefficaces et chères.

Majorité dans le capital, augmentation de parts de marché sont des stratégies de "droit statutaire", tout juste bonnes pour les systèmes fermés d'hier. L'avenir est aux "stratégies de partenariat" fondées sur l'utilité. Chacun, individu et entreprise, doit se pencher sur les besoins de son client (le marketing nous l'avait déjà appris) et même de son fournisseur, même au niveau international. Dans cette course au partenaire utile, ce sont les plus rapides qui réussissent. "Tout délai doit être considéré comme trop long". Ignorante de ce principe, une entreprise de service de maintenance envoyait les factures à ses clients 3 mois après le dépannage. Le délai lui semblait normal, jusqu'au jour où elle mit un stylo et des factures entre les mains des techniciens. La facturation devenait immédiate, en temps réel. Il a bien sûr fallu former les techniciens que chacun pensait "limités" en matière comptable administrative. Mais l'homme s'adapte à tout, et ce doit être le principe de toute gestion de ressources humaines. "L'homme peut s'adapter à tout. Sinon comment serait-il devenu le maître du vivant, alors qu'il a été livré, en kit, comme l'être le plus faible, le plus nul de la nature", explique Pierre Doré, meilleur exemple d'adaptation et d'évolution professionnelle. A ce propos, la "stupeur" guette les individus, les entreprises, les nations. La capacité d'adaptation dépend de l'état de veille chez les uns et les autres; il s'éteint avec l'attaque systématique et le compliment absolu. "Si on vous dit vous êtes bête et nul, vous le restez. Si on vous dit, vous êtes le plus beau, le plus intelligent, vous devenez bête et nul".

K. B.

(1) Pierre Doré a co-animé avec Gabrielle Rolland un séminaire, "Leadership et développement de l'entreprise", organisé par le cabinet Focs.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc