×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Balance commerciale : Le déficit à fin Août 1992 s'est creusé de 25%

    Par L'Economiste | Edition N°:56 Le 03/12/1992 | Partager

    Les échanges commerciaux avec l'étranger ont atteint, au cours des huit premiers mois de 1992, un montant global de 63,9 milliards de DH, contre 62 milliards au titre de la même période de 1991, soit une progression de 3,1%.

    Les importations se sont élevées à 41,8 milliards de DH, contre 38,8 milliards un an auparavant, enregistrant une hausse de 7,6%. Les exportations, elles, sont tombées à 22,1 milliards de DH. Elles atteignaient, en Janvier-Août 1991, 23,1 milliards de DH.

    Le déficit commercial à fin Août 1992 s'est établi à 19,6 milliards de DH, contre 15,6 milliards en 1991. Il s'est donc creusé d'un peu plus de 25%.

    Le taux de couverture des importations par les exportations s'est inscrit en baisse de 6,7 points, passant de 59,7% en Janvier-Août 1991 à 53% pour l'égale période de 1992.

    La hausse des importations est principalement due à l'augmentation des approvisionnements en denrées alimentaires (2,4 millions de tonnes cette année contre 1,7 million l'année précédente). En progression de 41,5% par rapport à Janvier-Août 1991, ils ont atteint en 1992 un montant de 4,8 milliards de DH.

    Concernant les produits énergétiques et les lubrifiants, le Maroc a importé, durant les huit premiers mois de 1992, l'équivalent de 6 milliards de DH, soit un accroissement de 7,1% par rapport à la même période de 1991.

    Intervenant pour 6,75% de l'ensemble des achats à l'étranger à fin Août 1992, les importations de produits bruts d'origines animale et végétale se sont accrues de 7,8% pour atteindre, en valeur, 2,8 milliards de DH.

    Les achats de produits finis de consommation effectués à l'étranger entre Janvier et Août 1992 sont restés pratiquement stables par rapport à la période correspondante de 1991. En valeur, ils ont augmenté de 0,8% à 4,8 milliards de DH pour un volume en hausse de 101 tonnes (83.205 tonnes au lieu de 83.306). Comparés à Janvier-Août 1990, les approvisionnements en produits finis de consommation réalisés sur la même période de 1992 sont en hausse de 12,2%.

    A fin Août 1992, les exportations évaluées F.O.B. se sont élevées à 22,1 milliards de DH contre 23,1 au titre de la même période de 1991, soit une baisse de 4,4%. Cette baisse provient du net recul des exportations de biens d'équipement agricole (-64,6%), des produits alimentaires (-14,5%) et dans une moindre mesure des produits d'origine minérale (-4,5%) et des semi-produits (-2,3%).

    Les exportations de produits alimentaires, qui représentent 24,8% du total des exportations, ont totalisé 5,5 milliards de DH contre 6,4 en Janvier-Août 1991, en diminution de 14,5% pour un volume également en baisse (739,7 milliers de tonnes au lieu de 987 milliers).

    Les ventes à l'étranger de produits énergétiques, en recul de 15,7% par rapport à Janvier-Août 1990, ont enregistré en 1992 une légère hausse de 1,3% à 593,6 millions de DH, contre 370,5 pour l'égale période de 1991.

    Les exportations de produits bruts d'origine animales et végétale sont passées de 772,1 millions de DH en Janvier-Août 1991 à 802,7 millions de DH sur la même période de 1992, soit une progression de 3,9%. Comparées au niveau atteint en 1990 (un peu plus d'un milliard de DH), les expéditions de ce type de produits ont accusé, en 1992, une chute de 24,8 %.

    Les exportations de produits bruts d'origine minérale cumulées entre Janvier et Août 1992 ont reculé de 4,5% à 2,2 milliards de DH par rapport à la même période de 1991 et de 16,7% par rapport à celle de 1990. Sur ces 2,2 milliards de DH, près de 70%, soit 1,5 milliard de DH pour un volume de 6,1 millions de tonnes, ont été réalisés par les phosphates. Au cours des huit premiers mois de 1991 et 1990, les exportations de phosphates avaient atteint des valeurs respectives d'environ 1,7 milliard et 2 milliards pour des volumes de 6 millions et de 7,2 millions de tonnes.

    Les ventes à l'étranger de semi-produits, qui ont contribué pour 25,2% à l'ensemble des exportations en Janvier-Août 1992, ont poursuivi leur baisse. De 6,2 milliards de DH environ en Janvier-Août 1990, elles sont tombées à 5,7 milliards en 1991, puis à 5,5 milliards en 1992 et ce, pour un tonnage supérieur à celui de 1991. Ces valeurs correspondent en effet à des volumes de 2,5; 1,9 et 2,1 millions de tonnes.

    Concernant les biens d'équipement agricole, 22 tonnes (soit 4,8 millions de DH) ont été expédiées entre Janvier et Août 1992, contre 276 tonnes (soit 13,8 millions de DH) sur l'égale période de 1991. En valeur, il s'agit d'une chute de 64,6%. Par rapport à la même période de 1990 (86 tonnes pour 4,1 millions de DH), il s'agit en revanche d'un accroissement de 17,9%.

    Pour ce qui est des biens d'équipement industriel, les exportations effectuées durant la période couvrant les mois de Janvier à Août 1992, ont augmenté de 8,3% à 9,6 millions de DH relativement à 1991. Par rapport aux huit premiers mois de 1990, le taux de progression atteint près de 70%.

    Les exportations de biens de consommation, qui ont représenté 29% du total des exportations, se sont établies, à fin Août 1992, à 6,4 milliards de DH, correspondant à un tonnage de 57,6 mille tonnes, en hausse de 1,2% environ par rapport à la même période de 1991, pour un volume en baisse de 789 tonnes.

    Sur ces 6,4 milliards de DH, 46,3%, c'est-à-dire près de 3 milliards de DH, concernent les vêtements confectionnés. A fin Juillet 1992, leur valeur atteignait 2,7 milliards de DH.

    H.E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc