×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Balance commerciale : Déficit de 10 milliards de DH à fin avril

Par L'Economiste | Edition N°:192 Le 10/08/1995 | Partager

Les quatre premiers mois de l'année ont été marqués par un allégement du déficit commercial et l'amélioration du taux de couverture des importations par les exportations.

Les échanges avec l'étranger ont totalisé au cours des quatre premiers mois de l'année un peu plus de 35,1 milliards de DH, enregistrant une progression de 6,7% par rapport à la même période de l'année écoulée.

Ces échanges ont dégagé un déficit de 10,5 milliards, en baisse de 3,7% sur 1994. Les importations ont ainsi atteint 22,8 milliards (+4,1 %) et les exportations 12,2 milliards (+11,9%), laissant apparaître un taux de couverture de 53,7% contre 50% l'année dernière.

La balance des denrées alimentaires présente un solde positif de 213,7 millions de DH. Avec 3,27 milliards de DH, les importations se sont stabilisées à leur niveau de l'année dernière. Cette stagnation résulte de "l'évolution divergente enregistrée par les principales composantes du groupe", explique l'Office des Changes. Parmi les produits en hausse figurent le sucre (22,3%), le maïs (88.1%) et le café (38.7%).

Les exportations ont en revanche augmenté de 9,2% à 3,48 milliards sous l'effet notamment des conserves de légumes (104%) et de pommes de terre sauf de semence (60,8%).

La facture énergétique s'est alourdie de 12,2% pour s'établir à près de 3,43 milliards de DH. Cette hausse provient entre autres de l'augmentation des importations de gaz de pétrole et autres hydrocarbures et de la houille. Les approvisionnements en huile de pétrole, la principale composante de ce poste avec une part de 67,9%, ont repris (+2,4%) après avoir accusé une baisse de 9,2% au terme du premier trimestre 1995.

Tirées par l'ensemble des composantes du groupe, et plus particulièrement les bois bruts, les graines et fruits oléagineux et le coton, les importations de produits bruts d'origine animale et végétale se sont accrues de 43,7% à environ 2,4 milliards.

Côté exportations, le bulletin de l'Office des Changes fait état d'une progression de 57,9% à 643 millions de DH. Ont entre autres contribué à cette hausse les ventes de pâte à papier, d'huile d'olive brute et raffinée et de fleurs et boutons de fleurs.

Les achats de produits bruts d'origine minérale se sont élevés à 728,1 millions de DH contre 572,6 millions un an plus tôt. Cette variation de 27,1% a pour origine l'augmentation des importations de fibres textiles synthétiques, de soufre brut et de caoutchouc synthétique. Pour un volume en hausse de 65,9%, les exportations de produits miniers hors phosphates ont connu un accroissement de 63,5% à 494,9 millions de DH.

La balance des demi-produits est déficitaire de 2,3 milliards de DH, les importations s'étant établies à 55,5 milliards (+12,9%) et les exportations (non compris les dérivés des phosphates) à 32,5 milliards (+20,8%).

Les approvisionnements en biens d'équipement ont chuté de 21% à 5 milliards, pour ne représenter plus que 21,9% du total des importations contre 28,8% en 1994. Ce recul est imputable aussi bien aux biens d'équipement industriel (-20,8% à 4,4 milliards) qu'aux biens d'équipement agricole (-25,7%) à 164,4 millions de DH millions de DH. Selon l'Office des Changes, la chute des biens d'équipement industriel "résulte (notamment) de l'absence d'acquisitions d'avions qui avaient totalisé 116 milliard de DH durant les quatre premiers mois de 1994". A l'export, les biens d'équipement ont accusé une baisse de 14,5% à 378,6 millions, et ce en dépit d'une hausse de 9,7% en volume.

Enfin, les importations de biens finis de consommation ont porté sur un montant de 2,48 milliards, soit un bond en avant de 11,8% par rapport à 1994. Avec un volume en baisse de 4,9%, les expéditions de biens finis de consommation de se sont améliorées de 4,2% pour atteindre un peu plus de 3 milliards de DH.

H.E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc