×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Economie

Autour de l'Aéroport Mohamed V : L'ONDA crée une Technolopôle pour les activités innovatrices

Par L'Economiste | Edition N°:74 Le 08/04/1993 | Partager

La première Technopôle marocaine sera créée dans l'enceinte de l'Aéroport Mohammed V. Le but de la Technopôle est d'offrir des moyens adaptés de production aux activités innovatrices.

L'office National Des Aéroports (ONDA) compte réaliser dans l'enceinte de l'Aéroport Mohammed V un parc d'activités à haute teneur technologique appelé Technopôle.

L'étude de faisabilité du projet est terminée. L'étude technique, quant à elle, a été actuellement confiée aux Aéroports De Paris (ADP). Les travaux de viabilisation devront bientôt commencer.

Le rôle de la Technopôle est d intégrer l'Aéroport à son environnement économique afin de rentabiliser ses infrastructures existant est tout en créant un "pôle de développement technologique" précise M. Ahmed El Biaz, directeur général de l'ONDA. Elle est conçue pour les entreprises nationales et étrangères ayant des activités innovatrices. La Technopôle cible également les entreprises exportatrices.

En d'autres termes, seront intéressées par le projet des activités telles que l'aéronautique, les télécommunications, l'informatique, l'électronique, la biotechnique, la pharmacie et toutes les autres branches qui portent un intérêt particulier à l'amélioration des normes de qualité de leurs produits. Les sociétés qui désireront accéder à la future Technopôle seront sélectionnées. Lors de la journée d'information, organisée le 2 avril à Casablanca, des chefs d'entreprises ont demandé la création d'une commission indépendante de l'autorité de tutelle.

Jardin d'entreprises

La Technopôle comprendra tout d'abord un "Jardin d'entreprises" constitué d'immeubles polyvalents. Il sera destiné aux unités de productions innovatrices. Cette zone aura un cadre verdoyant puisque bénéficiant du boisement réalisé, il y a plus de vingt ans.

La deuxième zone rassemblera des unités de formation, des laboratoires de recherche appliquée et d'entreprises du secteur tertiaire dégageant une forte valeur ajoutée. Cette zone, nommée "Pôle de Services Avancés", sera dotée d'une série de bâtiments disposant de réseaux informatiques.

Enfin, la troisième zone ou "Parc des Exportateurs" est composée d'aires de traitement et de stockage de marchandises. Cette zone bénéficie de l'intermodalité des transports (routier, ferroviaire et aérien) présente sur le site de l'Aéroport. Ces trois zones convergeront vers un "noyau" composé d'un complexe hôtelier et d'équipements d'accueil et de réunions. Celui-ci fournira des prestations de services communs aux entreprises installées dans la Technopôle et aux passagers de l'aérogare qui abrite déjà un centre d'affaires.

Pépinière d'entreprises

Les services communs comprennent les services d'assistance, d'interface, de télécommunications et de bureautique.

Concernant l'assistance, les entreprises trouveront, sur le site de la Technopôle, une équipe à leur service, chargée de les assister dans leur démarche administrative. Le service assistance comprend également une "pépinière des entreprises" qui offrira aux jeunes promoteurs tous les moyens logistiques existants et ce, dès leur admission à la Technopôle.

Celle-ci jouera également un rôle d'interface entre les entreprises, I'Université et les institutions de recherche par le biais de conventions - cadre. Elle espère ainsi satisfaire les besoins techniques, technologiques, de maintenance et de management des entreprises.

Le ministre de l'Education Nationale a annoncé lors de la journée d'information la création d'un Institut de Technologie au sein de la Technopôle.

Pour ce qui est des télécommunications les entreprises pourront bénéficier d'une interconnexion aux réseaux type RNIS (Réseaux Numériques à Intégration de Services ) véhiculant à la fois le son, l'image et les données. Ce ci permettrait d'encourager le télé - travail ou le travail à distance pour le compte de groupes internationaux souhaitant délocaliser une partie de leurs tâches. La Technopôle tentera également de créer chez les entreprises un sentiment d'appartenance à travers une politique marketing en jouant sur le phénomène "Club". Ceci favorisera, selon M. El Biaz, des intégrations progressives des entreprises. Il donne par exemple d'une entreprise qui occupera, dans un premier temps, un entrepôt sur le parc des exportateurs, puis implantera une unité de production sur le "Jardin des Entreprises" et enfin une filiale traitant des produits à forte valeur ajoutée sur le "Pôle des Services Avancés".

Pour la gestion de la Technopôle, une société de droit privé dans laquelle l'ONDA détiendra 50% du capital sera créée incessamment. Un de ses objectifs sera de préserver le label "pôle de développement" à la Technopôle, afin qu'elle ne devienne une zone industrielle classique.

La ville satellite de Nouasser

La Technopôle de l'Aéroport Mohammed V est conçue comme une composante complémentaire des autres projets prévus par le schéma d'aménagement de la zone industrielle de Nouasser.

La future ville de Nouasser, ou ville satellite, sera édifiée sur une superficie de 950 hectares, dont 450 sont à viabiliser en priorité. Cette viabilisation permettra la création de 6.000 logements. Le terrain, appartenant au domaine privé de l'Etat, est en cours d'acquisition par l'Agence Urbaine. La ville satellite sera dotée d'une zone d'activité de haute technologie "non polluante", à savoir tout le secteur tertiaire, d'une zone d'habitat collectif et individuel (allant de 250 à 5.000m2) et de zones industrielles... Cette cité satellite permettra de résoudre le handicap des prix élevés des terrains industriels rencontrés par un grand nombre de secteurs.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc