×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Automobile: Les Asiatiques carburent

Par L'Economiste | Edition N°:1633 Le 29/10/2003 | Partager

. Elles réalisent des prouesses dans l'utilitaire et le tourisme importés-montés. Alors que les Italiennes sont en perte de vitesse. La tendance de l'utilitaire monté localement est à la baisseComparé aux chiffres de l'année dernière, le marché des véhicules neufs de tourisme ne se porte pas mieux. L'accalmie des ventes semble bien installée chez certains concessionnaires. Pourtant, ce n'est pas l'offre qui manque, la diversité des gammes et leur élargissement non plus. Selon des professionnels de l'automobile, “la tendance globale reste dominée par un marché stationnaire et nous sommes loin de l'effervescence enregistrée il y a deux ans”. Et pour cause, la demande ne suit pas l'offre. D'autres encore pointent du doigt la capacité d'endettement et de solvabilité des ménages qui connaît ses limites. Parallèlement, le système de financement et les prix de commercialisation ne semblent pas appropriés au pouvoir d'achat, est-il expliqué. “Il faut dire que les formules de crédit n'innovent pas assez”, ajoute un concessionnaire. Résultat: au terme des dix derniers mois de l'année, la tendance globale est à la stabilité, voire à la baisse pour certaines marques de notoriété. A en croire les statistiques à fin septembre de l'Association des importateurs des véhicules automobiles montés (AIVAM), toutes marques confondues, le total des ventes des voitures (utilitaires et tourisme) a été de l'ordre de 22.988 unités contre 22.180 un an auparavant. Par catégorie, les ventes de voitures particulières (dites de tourisme) ont été, jusqu'à fin septembre dernier, de l'ordre 19.395 unités contre 19.246 à la même période de l'an dernier, soit une variation de 0,77%. Encore une fois, ce sont les Françaises qui carburent le plus. Au top-ten des ventes, Renault caracole en tête avec 4.035 unités commercialisées, à quelques chiffres près du résultat de la même période de l'année dernière (4.065). Elle est suivie de près par Peugeot. Toujours à la même période, cette dernière a affiché une tendance baissière avec 3.906 unités vendues, contre 5.054 auparavant. En l'espace d'une année, Peugeot a enregistré une baisse de 22,71%. Un gap qui s'explique notamment par le retrait de la 306. En fin de carrière, elle représentait plus de 1.000 ventes. Pour sa part, la marque aux chevrons arrive toujours en troisième position. Au 30 septembre dernier, les ventes de Citroën ont atteint 2.194 unités contre 2.266 à la même période en 2002.Juste après les Françaises, ce sont surtout les Japonaises qui réalisent des prouesses. Ainsi, à elle seule, Toyota a réalisé une variation de 130,65%. En l'espace d'une année, la marque nipponne est passée de 907 à 2.092 unités écoulées. Avec l'arrivée des motorisations diesel, la tendance à la hausse devrait être maintenue chez les Nippones. Il en va de même pour Honda qui a pu écouler 1.202 unités contre 646 à la même période de l'an dernier.En revanche, les Allemandes occupent le cinquième rang avec Volkswagen. A fin septembre, la marque allemande a commercialisé 2.026 unités avec une variation de 7,59% par rapport à 2002.Les grande perdantes restent les Italiennes: Alfa Romeo (-62%) et Fiat (-27,97%). Seat et Skoda sont également logées à la même enseigne avec respectivement -66 et -48%. En revanche, le marché de l'utilitaire léger importé arrive à faire mieux. A fin septembre dernier, le total des ventes sur ce segment a été de l'ordre de 3.593 unités contre 2.934 en 2002. Sur ce segment, la variation a été de 22,46%. Encore une fois, ce sont les Asiatiques qui se partagent la part du lion. C'est surtout Toyota qui a le vent en poupe. Elle arrive en tête des ventes avec 837 utilitaires contre 776 à fin septembre 2002. Vient en seconde position Mitsubishi avec 490 unités commercialisées suivie par Hyundai (272 unités), Kia (264), Renault (188), Peugeot (162), Nissan (129) et Citroën (108).Selon les estimations, la perspective du dernier trimestre 2003 ne peut s'inscrire qu'à la hausse. Novembre et décembre connaissent souvent des pics avec le renouvellement de parc des entreprises. Pour les ménages, outre le salon de l'automobile, la fin d'année reste également une période de prédilection pour l'acquisition de nouvelles voitures.


Morosité

Pour le marché du CKD, la morosité s'est installée depuis quelques mois. Les indicateurs sont à la baisse. A fin septembre dernier, la baisse de l'utilitaire léger monté localement est de 3% environ. Seules Renault (+16%) et Kia (+21%) affichent des chiffres à la hausse. Cependant, quoique leader en termes de ventes (3.012 unités vendues), Peugeot a enregistré une baisse de 11%. Même scénario pour son challenger, Citroën. Avec ses 2.257 utilitaires vendus, la marque aux chevrons a accusé une baisse de 4%.Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc