×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Automobile: Le marché toujours au ralenti

Par L'Economiste | Edition N°:3360 Le 13/09/2010 | Partager

. Mais la baisse s’estompe en août. Les véhicules importés montés sauvent la mise EN dépit d’une légère amélioration, l’horizon ne cesse de s’assombrir pour les acteurs du secteur automobile. Après avoir fait le plein lors de la dernière édition de l’Auto Expo, les distributeurs-importateurs sont toujours à la peine et ce pour le second mois consécutif. A tel point qu’ils ne cessent de rivaliser à travers des offres promotionnelles des plus alléchantes. Certains vont même jusqu’à proposer des formules de crédits à taux zéro, mais rien n’y fait, les ventes sont toujours dans le rouge.En attendant une réelle reprise qui tarde, le déficit se réduit, toutefois, très légèrement au terme du mois d’août, et la tendance à la baisse des ventes de voitures personnelles neuves s’atténue quelque peu passant de -3,61% en juillet à -2,86% en août. Celles-ci ont atteint un cumul de 62.627 voitures neuves vendues à fin août contre 64.469 pour la même période de l’année dernière. Avec des indicateurs au rouge, le moral des concessionnaires ne décolle pas. Pour preuve, après les 8.711 voitures vendues en juillet dernier, le marché n’a pas pu faire mieux que 6.208 immatriculations en août contre 9.459 en mai et 7.050 en avril. Dans le détail, les voitures montées localement (CKD) s’améliorent quelque peu, malgré des zones de turbulences. Avec cette légère amélioration, les ventes sur ce segment connaissent, tout de même, un repli de plus de 6,46% à fin août passant à 20.937 véhicules contre 22.383 unités vendues au terme des 7 premiers mois de 2009. Cette diminution est, en grande partie, attribuée aux replis des ventes de Citroën et de Peugeot, respectivement, -36,22 et -23,18%. Pour Renault, c’est une autre tendance. Si les ventes du constructeur sur ce segment reculent de 12,34%, la mise est sauvée grâce à la performance de Dacia, modèle dont les ventes en CKD ont progressé de près 5%. La marque se place ainsi en tête des ventes avec 12.043 unités vendues entre janvier et août.Du côté de l’importé monté, la tendance est aussi clairement à la baisse. Ainsi, les ventes passent à 41.690 à fin août contre 32.086 pour la même période en 2009, soit une petite baisse de 0,94%. Le palmarès des marques qui vendent le plus fait ressortir une domination pour le troisième mois consécutif de Peugeot qui depuis qu’elle a occupé la tête du peloton, il y a quelques mois, elle ne la quitte plus. Il s’agit probablement des résultats de la nouvelle politique commerciale insufflée par l’équipe dirigeante dès son arrivée en 2009. D’ailleurs, la marque au lion a vendu 4.813 voitures personnelles neuves au terme du mois d’août. Quant à Renault, il arrive second avec un cumul de 4.546 unités vendues depuis le début de l’année. Le coréen Hyundai grappille une place pour se positionner troisième en lieu et place de l’allemand Volkswagen. Il a, ainsi, commercialisé 3.830 voitures contre 3.811. Par contre, Kia clôture le top five, avec pas plus de 3.721 unités écoulées entre janvier et août 2010.M. A. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc