×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Augmentation du capital d’EDF et de GDF en 2005

Par L'Economiste | Edition N°:1903 Le 25/11/2004 | Partager

. Ces deux opérations lancent le processus de privatisation des deux entreprisesLe ministre de l’Economie, Nicolas Sarkozy, prévoit une augmentation du capital d’EDF de 8 à 11 milliards d’euros en 2005 ainsi qu’une augmentation du capital de Gaz de France d’un montant plus limité en 2005, a-t-on appris mercredi auprès de Bercy.Ces deux opérations lancent ainsi le processus d’ouverture du capital des deux entreprises transformées la semaine dernière en sociétés anonymes.EDF, qui affiche une structure financière fragilisée par un endettement excessif et des fonds propres très insuffisants, a besoin d’un renforcement de ses fonds propres pour se développer en Europe et préparer en France le renouvellement du parc de production avec le lancement de l’EPR, souligne Bercy.Après avoir pris connaissance des conclusions du rapport de la commission Roulet chargée d’évaluer les besoins financiers d’EDF, le ministre a fixé comme objectif au PDG d’EDF, Pierre Gadonneix, de préparer une augmentation du capital d’un montant compris entre 8 et 11 milliards d’euros en 2005.A signaler que EDF, passée le 19 novembre du statut d’établissement public à celui de société anonyme, est autorisée à fournir du gaz naturel pour approvisionner les clients non domestiques n’assurant pas de mission d’intérêt général, selon un arrêté du ministère délégué à l’Industrie publié hier mercredi au Journal officiel (JO).Par ailleurs, le projet stratégique de Gaz de France remis le 18 novembre par son PDG Jean-François Cirelli à Nicolas Sarkozy a montré que le groupe devait accélérer son développement en Europe, nécessitant à la fois des alliances ou des partenariats industriels et des acquisitions ciblées, a indiqué Bercy.Ce projet doit s’accompagner d’un renforcement des fonds propres de Gaz de France, mais d’un montant limité du fait de la situation financière du groupe globalement bonne. Une augmentation du capital est ainsi prévue pour 2005. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc