×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Au fin fond de l'empire LG Electronics
De notre envoyée spéciale à Séoul, Nadia LAMLILI

Par L'Economiste | Edition N°:1630 Le 24/10/2003 | Partager

. Des milliards de dollars pour la recherche & développement. TV plasma, téléphones portables, réfrigérateur-Internet… comment LG recrée l'univers de l'électroniqueLe département R & D de LG Electronics est une véritable caverne d'Ali Baba. On y trouve tous les bijoux hig tech, nouvellement commercialisés ou en cours d'expérimentation. Télés plasma, réfrigérateur-Internet, téléphones portables ultrasophistiqués… des produits à la pointe de la technologie qui démontrent le rôle incontournable de la recherche dans l'amélioration de la compétitivité internationale du groupe. Le budget de la recherche se compte en milliards de dollars. Les conglomérats savent que c'est leur place dans le hit-parade mondial qui est en jeu.Cette année, LG a consacré près de 1,7 milliard de dollars à son “laboratoire” de développement (soit le revenu de la 2e licence GSM au Maroc). Les R & D constituent un des 3 principes formant la vision du groupe: ouverture, innovation et partenariat.Ce petit “paradis” technologique de l'architecture futuriste emploie 2.500 personnes, essentiellement des jeunes. On remarque en particulier la forte pésence d'Indiens, réputés pour leur expertise. C'est en tout cas un des rares départements qui admettent des non Coréens. Le groupe est géré au sommet par des nationaux pure souche en raison de la logique patriotique de l'Etat.Dans le show-room des R & D, une cuisine-témoin complètement automatisée fera le bonheur des femmes au foyer. Les machines se mettent en marche via un poste connecté à Internet et incrusté dans le réfrigérateur. En appuyant sur l'écran, on déclenche la machine à laver, la télé, la cuisine… L'écran est doté d'une caméra ultramince et d'un appareil photo. On peut ainsi se faire filmer, télécharger de la musique ou des recettes de cuisine, recenser le contenu du frigo ou laisser des mémos au reste de la famille. Pas d'illusions. Le frigo magique coûte cher. Il n'est pas encore commercialisé.Pour les ménagères qui en marrent du nettoyage des tapis, le “robokting” est la solution. C'est un aspirateur automatique qui fonctionne tout seul. Il est doté d'un détecteur spécial qui délimite les bords du tapis pour éviter de les dépasser. Il nettoie tous les petits coins, en raison de sa taille minuscule.TV, moniteurs, téléphonie… tous les départements du groupe sont dotés d'un budget de recherche pour réaliser une croissance homogène.L'usine de Gumi, une des villes coréennes qui doivent leur existence à l'activité LG, est un des fiefs de la haute technologie télévisuelle. Le groupe y développe la technique plasma, son cheval de bataille. Il s'agit d'écrans PDP (plasma display panel) dotés d'une étonnante clarté de l'image. Celle-ci est le résultat du rattachement de 2 miroirs qui forment l'écran. Seul le plasma permet de fabriquer des télés 80 pouces, le seuil maximal du volume de l'écran. Cette limite sera vite atteinte, car LG vient de développer le 76 pouces qui sera commercialisé prochainement en Corée. Au Maroc, malgré le prix exorbitant des télés plasma, lka demande existe. Et pourtant, la filiale marocaine de LG dit être en rupture de stock.A l'usine de Gumi, le plasma est fabriqué dans des salles aseptisées. Les employés, très peu nombreux, ne font que superviser le processus. Le groupe utilise ses propres machines dans la fabrication. Mais certains petits composants viennent des USA et de la Chine.


Des portables dernier cri

A l'usine de Cheongju, une autre ruche est en action: la téléphonie mobile. Ce créneau connaît une croissance très forte. Les ventes progressent annuellement de 46%. L'usine fabrique quotidiennement 40.000 unités. Presque les deux tiers des Coréens ont un téléphone portable (plus de 30 millions). La bonne tenue des marchés étrangers et la nouvelle niche GSM, exploitée il y a à peine 3 ans, ont tiré la croissance vers le haut. La Corée utilise en effet une technologie beaucoup plus sophistiquée: le CDMA (code division multiple access). Ce standard est doté d'une grande puissance en matière de son et de réseau. Seuls les Coréens, les Américains et quelques régions d'Asie l'utilisent. Ce qui représente déjà des marchés juteux. Le positionnement sur le créneau GSM vise à s'élargir dans l'Afrique et le Moyen-Orient. Le marché européen est assez serré en raison du leadership du Finlandais Nokia, l'Allemand Siemens et l'Américain Motorola.L'usine de Cheongju fabrique de nouveau modèle, petits, multifonctions et d'un design satisfaisant tous les caprices (téléphone avec miroir pour les dames, bande passante indiquant l'heure et le jour). Le joyau de la collection est le EV-DO, le premier portable en couleur doté d'une caméra pouvant filmer pendant une heure, d'un écran rotatif et d'une panoplie d'autres services qui constituent le principal argument de vente pour les équipementiers comme le MMS et le LMS (long message service).A la fin de cette année, LG commercialisera ses premiers portables de troisième génération. L'UMTS, qui a déjà fait son entrée dans quelques pays européens, est en cours d'expérimentation. Un autre front de guerre sera ouvert.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc