×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Attijariwafa bank s’impose des règles de bonne conduite

Par L'Economiste | Edition N°:1906 Le 30/11/2004 | Partager

. Un dispositif interne pour préserver les biens et les relations d’affaires . La transparence renforcée par un comportement plus éthique des collaborateursAttijariwafa bank adopte un code de bonne conduite destiné à mettre en œuvre les principes de qualité, de transparence et d’intégrité dans l’exercice de la profession bancaire. Une conférence de presse a été organisée hier dans la soirée par Khalid Oudghiri, PDG de la banque, pour en présenter les détails. Ce dispositif interne ambitionne de nourrir un esprit de responsabilité chez les collaborateurs à travers le partage d’un certain nombre de valeurs éthiques. Il s’agit de «maintenir des standards d’intégrité personnelle et d’éthique ainsi que d’adopter une attitude professionnelle respectueuse et polie vis-à-vis des clients et des collaborateurs», souligne le code. Mais aussi «de renforcer l’intérêt particulier pour la transparence des opérations et le respect de toutes les lois et réglementations en vigueur tant au Maroc que dans les pays dans lesquels est implantée la banque». Les collaborateurs sont invités à respecter un ensemble de règles au risque de tomber sous le coup de sanctions prévues par les statuts et le règlement intérieur de la banque et ses filiales. Les principes énoncés concernent la loyauté et l’égalité. Les obligations ont trait à la confidentialité, transparence et coopération ente les collaborateurs. Le code renferme également quelques règles spécifiques cadrant la déontologie des relations avec les clients, la présentation publicitaire des produits et services. Pareil pour les cadeaux et divertissements reçus par les collaborateurs, les opérations bancaires du personnel, la protection des biens du groupe ainsi que l’utilisation des outils et ressources informatiques. Le groupe s’impose en retour des responsabilités envers ses collaborateurs concernant les pratiques d’emploi, la sécurité sur le lieu de travail et la protection des informations personnelles. Le nouveau dispositif prévoit, en outre, des règles de comportement déontologique des collaborateurs. Notamment pour respecter l’intégrité des états financiers et des critères éthiques, et adopter une bonne conduite personnelle. Il s’agit aussi de signaler et traiter les réclamations ainsi que pratiquer une politique de porte ouverte vis-à-vis des collaborateurs et des clients. Attijariwafa bank serait la deuxième banque de la place à se doter d’un code de bonne conduite qui renforce la transparence vis-à-vis du marché. BMCI en dispose, elle, depuis une année. Dans son code d’éthique et de déontologie, la filiale marocaine de BNP Paribas prévoit, en plus, un ensemble de règles spécifiques pour les collaborateurs en charge d’activités sensibles, comme l’approvisionnement ou encore l’intermédiation boursière.B.E.Y

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc