×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Attentats de Casablanca
Chronologie des événements

Par L'Economiste | Edition N°:1532 Le 04/06/2003 | Partager

Vendredi 16 mai: De fortes explosions ont secoué cinq lieux à Casablanca: le restaurant Positano, la Casa de España, le centre de l'Alliance juive, le cimetière juif et l'Hôtel Farah. Bilan: 41 morts et une centaine de blessés. Le plus grand nombre de victimes a été enregistré à la Casa de España. Le soir même, dans une déclaration à la télévision, Mustapha Sahel, ministre de l'Intérieur, pointe le terrorisme international. Trois suspects de nationalité marocaine sont arrêtés et l'un des kamikazes blessé dans les attentats est interrogé par la police. Une cellule de crise est immédiatement mise en place à Rabat et à Casablanca. Samedi 17 mai: SM le Roi arrive dans l'après-midi à Casablanca où il préside une séance de travail consacrée à l'examen des répercussions des actes terroristes.Dimanche 18 mai: Le Souverain visite des endroits qui ont été la cible des attentats. Le même jour, Mustapha Sahel indique dans une déclaration à la télévision que les attentats criminels ont été perpétrés par une cellule composée de 14 membres répartis en cinq groupes. Des dizaines d'arrestations allaient avoir lieu dans différentes régions du Royaume. Lundi 19 mai: Le Souverain se rend au chevet des blessés qui reçoivent des soins au CHU. Sa Majesté décide de prendre en charge les soins médicaux. Le soir, le ministre de l'Intérieur annonce que tous les terroristes kamikazes ont été identifiés: 12 terroristes ont trouvé la mort et 2 autres arrêtés.Jeudi 22 mai: Les autorités marocaines lancent un avis de recherche concernant 9 personnes dans le cadre de l'enquête, dont trois sont arrêtées. Le même jour, le gouvernement décide de revaloriser les rémunérations des agents de l'ordre. Samedi 24 mai: Un deuxième avis de recherche a été lancé à l'encontre de quatre autres personnes. Le même jour, le nombre total des victimes a été porté à 43. Lundi 26 mai: Les premiers accusés ont commencé à défiler devant la Cour d'appel de Rabat.Mardi 27 mai: Le projet de loi antiterrorisme est voté par le Parlement. Il donne une large définition au crime terroriste et accroît les pouvoirs de la police judiciaire en matière d'inspection. Mercredi 28 mai: Mohamed Fizazi, un membre présumé de la Salafiya Jihadiya, est arrêté suite à des déclarations sulfureuses sur de probables cibles d'attentats. Ces propos ont été considérés comme un appel à la violence et un message codé aux terroristes. Jeudi 29 mai: SM le Roi prononce un discours où il annonce la fin du laxisme. «Le terrorisme ne passera pas», a souligné le Souverain. SM le Roi annonce que les victimes bénéficieront de dotations financières exceptionnelles. Le même jour, le procureur général de Casablanca précise que six nouveaux suspects réservistes ont été présentés devant le parquet. Ils sont soupçonnés de faire partie du groupe terroriste responsable des attentats et qui s'apprêtait à opérer dans d'autres villes du Royaume. Vendredi 30 mai: Un groupe de sept personnes impliquées dans les attentats a comparu devant le juge d'instruction. Ce groupe est composé de sept kamikazes-réservistes.Samedi 31 mai: Un troisième avis de recherche est lancé à l'encontre d'un Français: Robert richard Antoine Pierre, alias Lhaj. Ce dernier a été arrêté hier mardi à Tanger. Mardi 2 juin: Khalid El Haddad, alias «Khalid Ibn El Oualid», est recherché dans le cadre de l'enquête. Nadia LAMLILI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc