×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Atlas-blue augmente son capital

Par L'Economiste | Edition N°:2149 Le 11/11/2005 | Partager

. Il passe de 10 à 600 millions de DH. Prévisions d’ouverture du capital au privé à moyen terme. L’entrée en bourse n’est pas écartéeAtlas-blue, filiale low-cost et charter de RAM, vient de procéder à une importante augmentation de son capital. L’assemblée générale extraordinaire, tenue le 28 octobre dernier, a entériné la décision de porter le capital de la compagnie de 10 à 600 millions de dirhams. Cette hausse, spectaculaire, ne l’est pas particulièrement dans le monde de l’aérien. Les capitaux des compagnies aériennes sont, dans la majorité des cas, importants. A titre d’exemple, le capital de RAM avoisine 1,5 milliard de dirhams. L’initiative, qui entre dans le cadre de “l’évolution normale d’une compagnie aérienne qui réalise de bonnes performances”, est-il indiqué auprès de la société, est loin d’être anodine, particulièrement pour ses partenaires. La filiale, qui dispose actuellement d’une flotte de six appareils, pourra désormais être conforme aux standards internationaux. C’est d’ailleurs aussi dans cette optique qu’une ouverture du capital à de nouveaux actionnaires privés est programmée à moyen terme. C’est du moins ce qu’a annoncé Mohamed Berrada, PDG de RAM, lors de son intervention à la Chambre française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM), mardi 8 novembre (cf. www.leconomiste.com). Cette ouverture du capital en direction du secteur privé n’exclut pas l’entrée en bourse d’une partie du capital. Elle devrait intervenir “au plus tard dans les deux prochaines années”. L’idée n’est toutefois pas nouvelle. Dès la création de la compagnie, les prévisions tablaient sur une ouverture du capital au terme des trois premières années d’exercice. L’objectif est double. Le premier consiste à se conformer aux standards internationaux de l’aviation. Le second, permettre le financement d’une partie du développement de la compagnie. Mais c’est également un gain important en termes de “performances ” réalisées (coût unitaire, coût de production, ratios..). La filiale de RAM, qui a dorénavant la charge du développement touristique point à point (entre les villes de province), a clos l’exercice 2004-2005 avec 820.000 passagers et un chiffre d’affaires de 950 millions de dirhams. Le nombre de dessertes régulières assurées s’élève à 11. Les lignes charters sont quant à elles de 15. Le bénéfice devrait être “légèrement positif”, malgré la hausse des prix du carburant. Le conseil d’administration de la compagnie est prévu à fin novembre. Amale DAOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc