×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Assises du tourisme
Agadir: 60.000 lits à l'horizon 2010

Par L'Economiste | Edition N°:1703 Le 12/02/2004 | Partager

. L'offre sur la destination sera surtout balnéaire . Des projets sont en cours pour développer le tourisme rural Les opérateurs touristiques d'Agadir sont toujours sans visibilité. Aucun d'entre eux ne peut s'aventurer à dire ce que sera l'activité dans quelques mois. Cependant, ils restent très actifs. Les investissements en perspective et ceux en cours tels que la Marina, la zone hôtelière du Founty, ou encore la station de Taghazout, laissent présager qu'avec l'augmentation de l'offre, la station connaîtra une hausse de l'activité dans les années à venir. A l'horizon 2010, la ville, avec le programme de Taghazout, abritera au total 60.000 lits. Certes, le projet de Taghazout n'a pas démarré en janvier tel que prévu dans la convention entre la société Palais des Roses International (PRI, Dallah Al Baraka) et le gouvernement marocain. Ceci en raison du manquement du PRI à ses engagements (cf. www.leconomiste.com). Le département du Tourisme, qui reste discret sur le dossier pour le moment, assure toutefois que le projet de la station sera réalisé de toutes les façons. Les nouveaux investisseurs prospectent déjà. Et l'identité du nouvel aménageur-développeur ne tardera peut-être pas à être dévoilée. En attendant, la capacité d'Agadir connaît déjà une hausse. Comparativement à l'année 2000, elle a augmenté de 19,60% car depuis plus d'un an, la destination compte environ 3.400 lits additionnels grâce à l'ouverture de quatre nouveaux hôtels sur le Founty. Avec les investissements programmés à court et moyen terme, l'offre sur la destination sera surtout balnéaire. Ceci, bien que des projets soient initiés par le département du Tourisme en partenariat avec le Conseil préfectoral d'Agadir pour développer la niche du tourisme rural dans la région. Une démarche qui permettra d'enrichir le produit balnéaire et d'attirer une nouvelle clientèle friande de culturel. En attendant l'activité a connu un léger frémissement au cours de la semaine de Aïd-al-Adha. Par ailleurs, l'année 2003 a enregistré au niveau des arrivées une petite hausse de 1,86% comparativement à l'année précédente. Les nuitées en 2003 étaient aussi en croissance de 3,78% par rapport à 2002. Le taux d'activité de 2003 reste toutefois en deçà de celui de 2000. Comparativement à cette année de référence, les nuitées et les arrivées en 2003 ont régressé respectivement de 27,48 et 22,53%. La régression du marché allemand sur la destination ces dernières années a marqué la station. La variation 2000/2003 révèle un recul du marché germanique de 133% au niveau des nuitées et 150% sur celui des arrivées. Mais l'implication plus grande envisagée du tour-opérateur TUI, notamment avec son partenaire le groupe Tikida Hôtels, laisse présager un avenir meilleur pour la destination avec le retour des Allemands. En attendant, les visiteurs français maintiennent l'activité touristique de la ville. Les arrivées et les nuitées des touristes en provenance de l'Hexagone ont progressé respectivement de 13,92 et 20,58% au cours des trois dernières années en raison de l'ouverture d'un hôtel FRAM en 2000 et la présence des tour-opérateurs Maxi et Etapes Nouvelles.


Elections au CRT

Le Conseil régional du tourisme d'Agadir élira son nouveau président le 19 février. Une perspective qui a engendré beaucoup de tensions au sein de la structure depuis plusieurs mois en raison du choix du candidat. Pour le moment un seul candidat est officiellement en lice. Il s'agit de Abderrahim Oummani, président de la Fédération nationale de l'industrie hôtelière (FNIH). Saïd Scally, PDG du réceptif FST, pourrait être également un autre candidat potentiel. Mais pour l'instant, il n'a toujours pas confirmé sa candidature. Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc