×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Appels téléphoniques
La baisse des prix continue

Par L'Economiste | Edition N°:2245 Le 30/03/2006 | Partager

. L’Afrique du Sud reste une exception. La portabilité des numéros réduit les coûts«Les prix des communications téléphoniques locales, nationales, internationales et vers les mobiles ont continué à baisser en 2005 dans les pays industrialisés», selon le rapport annuel de Nus Consulting, publié le 29 mars. «La tendance mondiale est à la baisse des coûts de communication», note Nus Consulting, Observatoire international des coûts énergétiques. Dans un contexte général de baisse des prix, Nus Consulting relève quelques disparités. Ainsi, les appels locaux au Danemark et aux Etats-Unis ont augmenté, de même que les appels internationaux en France, en Afrique du Sud et aux Etats-Unis. Tandis que les appels vers les mobiles ont progressé au Canada et au Royaume-Uni. Pour passer un appel local, la Belgique reste le pays le plus cher, avec 13,8 centimes d’euros pour trois minutes de communication en période de pointe, contre 8,8 centimes en France. Au Canada, ce type d’appel est gratuit. Pour appeler en national, l’Afrique du Sud et les Etats-Unis sont les pays les plus onéreux, avec respectivement 28,5 centimes d’euros et 26 centimes pour 3 minutes, contre 10,8 centimes en France. Les appels nationaux depuis un téléphone mobile, sont facturés le plus cher en Afrique du Sud (62 centimes pour 3 minutes), au Royaume-Uni (58,5 centimes) et en Espagne (50 centimes), contre 34,3 centimes en France.   «L’introduction de la portabilité des numéros de téléphones mobiles en Europe et aux Etats-Unis continue à faire baisser les prix» et «la progression notable du service Voix sur IP (VoIP) dans tous les pays étudiés renforce la pression sur le coût des services terrestres plus traditionnels».


Les principaux pays concernés

Selon les rédacteurs du rapport, l’étude a été réalisée de février 2005 à février 2006 dans les pays suivants: Danemark, Italie, Allemagne, Suède, Pays-Bas, Afrique du Sud, France, Espagne, Australie, Belgique, Etats-Unis, Canada, Finlande, Royaume-Uni. Treize des quatorze pays étudiés évoluent dans un environnement généralement déréglementé et soumis à la concurrence. Cette année encore, l’Afrique du Sud constitue l’exception même si la situation pourrait changer bientôt dans ce pays», explique dans le rapport Richard D. Soultanian, coprésident de l’observatoire.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc