×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Animation culturelle: Ça bouge à Casablanca

    Par L'Economiste | Edition N°:3504 Le 08/04/2011 | Partager
    Jazz, théâtre, expositions… un programme riche
    Yves Saint-Laurent à la Villa des Arts, à partir du 13 avril

    La compagnie belge Les baladins du miroir présentera les 16 et 17 avril la pièce «La troupe du roy répète le cocu imaginaire». Au programme, du chant, de la poésie et beaucoup de tendresse

    Bonnes nouvelles pour le public casablancais. La semaine s’annonce plutôt riche en évènements culturels de qualité et pour tous les goûts. Jazz, théâtre ou expositions… la culture s’exprime dans tous ses états. Aucune excuse pour manquer ces rendez-vous d’autant plus que les journées s’allongent (grâce au passage à l’heure d’été) et que le beau temps s’installe définitivement.
    Les festivités ont commencé avec le Jazzablanca, un festival organisé par Hil’Art Production jusqu’au 21 avril. James Blunt a fait l’ouverture avec un concert époustouflant, mercredi soir, au complexe Mohammed V. Suivront d’autres grosses pointures qui se produiront toutes au Mégarama: Bobby Jonhson (11 avril), Esperanza Spalding (12 avril), Grand Corps Malade (13 avril), Buddy Whittington (14 avril), Chick Corea (15 et 16 avril), Buena Vista Social Club, Featuring Omara Portuondo (21 avril). Le prix des billets est de 320 à 750 DH.
    Molière est aussi de la partie avec le festival «Théâtre et cultures» programmé du 8 au 17 avril par la Fondation des arts vivants. «Le misanthrope», «Le médecin malgré lui », «Tartuffe», «Les précieuses ridicules»… l’occasion de revoir ces classiques avec les œuvres majeures de Jean-Baptiste Pocquelin, dit Molière. Les pièces, jouées pour la plupart en darija, s’adressent au grand public, et le prix des billets est symbolique : 30 DH pour les adultes et 10 DH pour les étudiants. Au menu aussi du cinéma avec la projection du film «Molière» à 15 h, mercredi 13 avril à la médiathèque Hassan II qui sera suivie à 19 h de deux conférences (au même endroit) sur les thèmes: «Molière, notre contemporain» et «Molière et le Maroc, une longue histoire». Des hommages seront rendus, les 8 et 16 avril au théâtre Moulay Rachid, à Ahmed Taïeb El Alj et Tayeb Saddiki.
    Deux grandes figures du théâtre marocain et qui ont fait de grandes adaptations des œuvres de Molière. Le détail du programme est disponible sur le site: www.fondationdesartsvivants.ma.
    A ne pas rater non plus l’exposition «Yves Saint-Laurent et le Maroc» qui démarre le 13 avril à la Villa des Arts de Casablanca.
    Au menu, des modèles d’Yves Saint-Laurent inspirés du Maroc, pays qu’il aura aimé jusque dans l’éternité. Enfin, les galeries de la ville proposent de belles expositions d’art plastique. Pour les connaître, voir les rendez-vous culturels sélectionnés par L’Economiste page 29.

    F. E. O.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc