×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Aménagement de l'Avenue Royale: Le relogement des familles se poursuit

Par L'Economiste | Edition N°:506 Le 13/05/1999 | Partager

· Cinquante familles concernées par l'aménagement de l'Avenue Royale sont transférées cette semaine au complexe Nassim
· Un concours d'architecture pour l'aménagement de l'Avenue Royale est lancé


Le relogement de la population touchée par l'aménagement de l'Avenue Royale à Casablanca se poursuit. Cinquante familles seront transférées cette semaine au complexe Nassim. Elles s'ajoutent ainsi aux 560 familles déjà installées dans ce complexe immobilier construit à cet effet. Les responsables de la Société Nationale d'Aménagement Communal (SONADAC) chargée du projet pensent que le rythme va s'accélérer d'ici la fin de l'année scolaire en raison de la scolarité des enfants. "Si nous arrivons à boucler l'opération avant septembre, nous aurons réalisé une bonne performance", indique M. Mohamed Ouanaya, directeur technique de la SONADAC. Pour assurer la réussite de cette opération, une commission spéciale a été créée et composée d'élus, d'autorités locales, de représentants de l'Agence Urbaine et de la SANADAC. Son rôle consiste notamment à identifier les ménages et déterminer les bénéficiaires.
Pour reloger ces familles, la SONADAC a construit 2.000 des 2.700 logements initiés dans le cadre de la première tranche du projet Nassim.
Le reste (700) sera achevé en juillet prochain. Des équipements socio-économiques ont été parallèlement mis en place. Il s'agit notamment d'une école, d'un collège, d'un poste de police et d'un centre de santé.
Le lancement de la deuxième tranche du projet (10.700 logements) est prévu pour septembre 1999. Les délais d'exécution sont estimés à 50 mois.
La réalisation de cette opération est étroitement liée à l'aménagement de l'Avenue Royale. Sur ce registre, la SONADAC a lancé depuis quelques jours un concours d'architecture pour la réalisation de ce projet. Il s'agit en fait de définir différentes options d'aménagement urbanistique de la zone déclarée d'utilité publique traversée par l'Avenue Royale. L'objectif est d'arrêter un programme de réalisations et d'élaborer l'architecture du "site foire", amorce de cette Avenue. Selon le règlement élaboré par la SONADAC, les candidats doivent proposer des emplacements pour des équipements structurants tels l'Opéra et le Palais des Congrès. Toutefois et à titre d'option, ils peuvent suggérer un lieu d'équipement abritant le siège de la Wilaya et la région. Les candidats doivent prendre en considération dans l'étude d'urbanisme l'existence de la grande halle (pavillon principal de la Foire de Casablanca) et réfléchir à sa future destination. Ils sont également appelés à conduire une réflexion sur les aspects de circulation, de stationnement, de l'impact du tracé du métro sur l'Avenue Royale et de la jonction avec le tissu environnant de l'aire d'étude.

Adil BOUKHIMA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc