×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Amanresorts s'installe à Marrakech

    Par L'Economiste | Edition N°:308 Le 11/12/1997 | Partager

    Une des références mondiales dans l'hôtellerie de luxe s'associe à deux groupes marocains, la holding HCO et la Royale Marocaine d'Assurances, dans un projet situé dans le splendide golf d'Amelkis. Les Indonésiens arrivent avec le savoir-faire et la notoriété.


    M. Driss Benhima, ministre en charge du Tourisme, est aujourd'hui un homme comblé. L'arrivée du groupe indonésien Amanresorts sur le superbe site d'Amelkis où il investit dans un complexe hôtelier de grand standing, appelé Amanjena, le conforte dans ce qu'il veut faire du Maroc sur le marché mondial des loisirs, à savoir une destination prisée par une clientèle nantie, le segment le plus rémunérateur du marché. Mais il préfère parler de «tourisme de différenciation» plutôt que de tourisme haut de gamme.
    A commencer par la niche de golf, qui attire jusqu'à 60.000 touristes par an. «Il ne faut pas que le touriste vienne chez nous parce que nous sommes moins chers», poursuit-il. Avec le recul, il s'est avéré qu'on s'est embrouillé en se lançant dans le balnéaire sans en avoir les capacités concurrentielles. L'analyse montre que, sur les produits standards, le produit marocain n'est pas compétitif.
    Ce qui est sûr, c'est que l'implication financière du groupe asiatique réjouit le ministre. De même que le fait que le groupe Amanresorts jouera le rôle de prescripteur auprès de dizaines de milliers de touristes nantis qui fréquentent ses hôtels dans le monde. Et le ministre ne s'en cache pas: «Cela tranche au moins avec les chaînes qui ne s'intéressent qu'à la gestion des unités hôtelières et qui s'en vont à la première difficulté», fait-il remarquer.

    Dans le tour de table, Amanresorts est associé avec HCO, (la holding appartenant à la Caisse de Dépôt et Gestion et l'ONA) et la Royale Marocaine d'Assurances (RMA). En plus de la gestion, Amanresorts, détient la moitié du capital du projet Amanjena. Le reste est réparti à égalité entre HCO et la RMA.
    Au total ce sont 160 millions de DH qui seront investis dans un complexe d'une quarantaine de suites. Autour de l'hôtel, des terrains sont réservés pour une possible extension de l'unité. Du reste, il n'y a pas d'exclusivité particulière concédée à Amanresorts, précise M. Khalid Kadiri, directeur général de la CDG. M. Fouad Filali, vice-président de HCO, révèle que des discussions sont engagées avec d'autres groupes hôteliers internationaux. Les travaux du chantier vont s'échelonner sur une période de 14 mois. En principe, l'hôtel accueillera ses premiers clients dès janvier 1999, a promis M. Adrian Zecha, président du groupe Amanresorts, qui préfère parler de voyageurs plutôt que de touristes. Avec des bases tarifaires de 500 Dollars, le produit s'adresse incontestablement à la crème du marché mondial des voyages. M. Filali, dont le groupe (ONA) a pourtant subi de plein fouet la crise de l'immobilier de loisirs dans les régions du Nord, «les ventes sont très dures à Cabo Negro» , reconnaît-il, se dit rassuré par le professionnalisme de Amanresorts. C'est ce qui nous a poussés à nous impliquer dans ce projet, indique-t-il. M. Othman Benjelloun, PDG de la RMA lui emboîte le pas: depuis toujours, dévoile-t-il, il a toujours refusé les appels du pied des opérateurs hôteliers pour impliquer son groupe dans ce secteur. Mais, dit-il, «j'ai été subjugué par le concept d'Amanresorts durant mes voyages d'affaires en Asie». Il confirme par ailleurs l'existence d'autres projets avec le même groupe dans les villes de Tanger, Essaouira et Fès.

    Abashi SHAMAMBA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc