×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Alerte mondiale sur une pneumonie atypique

Par L'Economiste | Edition N°:1478 Le 18/03/2003 | Partager

. Selon le dernier décompte, une centaine de personnes sont atteintes L'épidémie de pneumopathie atypique, qui s'est déclarée fin février en Asie du Sud-Est, progresse rapidement. La maladie concerne désormais au moins une centaine de personnes, selon un dernier décompte des cas enregistrés. Au Canada, deux membres d'une famille de Toronto atteints de cette nouvelle forme de pneumonie sont morts vendredi dernier, tandis que deux autres membres, également contaminés, ont été placés sous surveillance médicale, ont annoncé vendredi soir les autorités sanitaires ontariennes. Craignant une «flambée de la maladie potentiellement transmissible», l'Ontario a déclenché une alerte générale à travers le pays alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dès mercredi, a lancé une alerte internationale sur cette forme grave et atypique de pneumonie qui a fait au moins un mort en Asie. Un homme est en effet mort d'une forme aiguë de la maladie à Hong Kong où le responsable de la cellule de crise, Ko Wing-man, a déclaré que huit personnels des hôpitaux, présentant des symptômes de cette maladie, avaient été hospitalisés vendredi. En Allemagne, un homme originaire de Singapour et présentant les symptômes de la maladie a été placé dans une station d'isolement d'une clinique francfortoise à son arrivée à l'aéroport de Francfort en provenance de New York samedi, selon les autorités locales. Samedi encore, les autorités sanitaires de Taïwan ont confirmé l'apparition des premiers cas sur l'île. Une femme de 64 ans, rentrée d'un voyage en Chine en février via Hong Kong, est atteinte de cette maladie, a annoncé samedi Chen Tsai-chin, responsable du Centre de contrôle des maladies (CDC) dépendant du ministère taïwanais de la Santé. Vendredi, deux autres cas -un couple- avaient été confirmés, a-t-il ajouté. Selon l'OMS, l'épidémie semble avoir débuté avec un cas unique détecté dans la capitale vietnamienne le 26 février. Un homme d'affaires américain d'origine chinoise, âgé de 48 ans, avait alors été hospitalisé à Hanoï, au retour d'un voyage à Shanghaï, en Chine. Devant l'aggravation de son état, il avait été transféré à Hong Kong où il est mort jeudi. La maladie présente des symptômes semblables à ceux constatés lors d'une épidémie dans la province de Guangdong dans le sud de la Chine, qui avait touché 305 habitants, dont cinq sont morts début février. Les autorités sanitaires de Taïwan excluent tout rapport entre cette pneumopathie et la grippe aviaire, mais elles soupçonnent un virus mutant d'en être à l'origine.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc