×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

ALE Mercosur: Ça avance

Par L'Economiste | Edition N°:1764 Le 10/05/2004 | Partager

. L’échange des offres commerciales prévu le 19 maiL’Union européenne et le Mercosur échangeront le 19 mai les offres commerciales élargies qui doivent conduire, d’ici octobre prochain, à la conclusion d’un accord de libre-échange (ALE) entre les deux ensembles régionaux. C’est ce qu’ont indiqué récemment à Bruxelles les négociateurs sud-américains. Les deux parties sont convenues de s’adresser dès demain mardi 11 mai leurs demandes respectives d’amélioration des propositions, avant d’échanger des offres améliorées le 19 mai. Cet accord revêt une importance «stratégique» pour les Européens, compte tenu des difficultés rencontrées par les Etats-Unis pour faire avancer le projet d’une zone de libre-échange des Amériques.Les deux parties ont arrêté ce calendrier au cours d’une réunion la semaine dernière avec Peter Carl, directeur général à la Direction générale du commerce de la Commission. Pour rappel, les deux ensembles régionaux avaient arrêté en novembre dernier un calendrier de négociation serré, visant à conclure un accord avant la fin du mandat de l’actuelle Commission européenne. D’ailleurs, un rendez-vous important au niveau ministériel est prévu le 29 mai, à Guadalajara (Mexique), en marge du sommet UE-Amérique latine. En effet, l’UE entamera des négociations pour arriver à des accords d’association commerciale avec l’Amérique centrale et la Communauté andine des nations (CAN) lors de ce sommet.   «Ce seront des accords d’association semblables, mais de moindre ampleur, de ce que nous sommes en train de négocier avec le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay)», a déclaré l’ambassadeur de l’UE au Brésil, Alberto Navarro. Pour mémoire, le sommet de Guadalajara regroupera les chefs d’Etat et de gouvernement de 25 nations européennes et ceux des pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc