×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

ALE Maroc/USA: Round prolongé

Par L'Economiste | Edition N°:1657 Le 08/12/2003 | Partager

. Des discussions «très serrées» sur le volet agricoleLes négociations sur l’accord de libre-échange Maroc-USA deviennent de plus en plus pointues. Le 6e round qui s’est déroulé la semaine dernière à Washington, l’a été au niveau des experts. Autant dire que le temps des accords-cadres est aujourd’hui bel et bien fini. Les deux parties se sont attelées à des tâches plus concrètes dans l’objectif de conclure les discussions avant la fin de l’année. Les deux délégations ont même continué les travaux de ce round qui devaient initialement s’achever le 6 décembre pendant le week-end. Et ce, sous la conduite de Taïeb El Fassi Fihri, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération et Catherine Novelli, sous-secrétaire au Commerce américain et chef de la délégation américaine. Rappelons que depuis le lancement des négociations, les délégations des deux pays ont déjà conclu 6 rounds de discussions au niveau de 12 groupes sectoriels ou thématiques. Mais c’est le secteur agricole qui semble tenir tous les professionnels en haleine. Affirmant que les USA étaient conscients de l’intérêt particulier attaché par le Maroc à ses secteurs stratégiques, notamment celui de l’agriculture, Catherine Novelli a exprimé la volonté de son gouvernement d’explorer avec la partie marocaine des solutions «aménageant une exception agricole». Le Maroc, pour sa part, a indiqué par l’intermédiaire du chef de sa délégation, El Fassi Fihri, que le volet agricole des négociations était traité au sein d’un groupe de travail ad hoc. Ainsi, «les discussions sur ce sujet étaient très serrées étant donné la particulière sensibilité du secteur», ajoute El Fassi Fihri. Les deux parties ont ainsi convenu de consacrer un chapitre spécial au volet agricole. Objectif: permettre au Maroc d’assurer la maîtrise de ses équilibres, le développement rural et la performance de ses exploitations, toujours selon le chef de la délégation marocaine. Il convient de signaler à ce sujet, que dans un souci de diversifier ses partenaires économiques, le Maroc mise beaucoup sur cet accord de libre-échange avec les USA. Outre la dimension du marché américain, qui n’est pas sans offrir de nombreux débouchés pour les produits nationaux, cet accord aidera certainement à promouvoir dans le Royaume des investissements nécessaires à une croissance génératrice d’emplois.N. Be (avec Map)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc