×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Al Omrane: 100% des projets réalisés dans les temps

    Par L'Economiste | Edition N°:2926 Le 23/12/2008 | Partager

    . Des investissements à hauteur de 7 milliards de DH. Le budget augmentera de 21% en 2009L’année 2008 aura été un bon cru pour Al Omrane. Les performances réalisées par le groupe immobilier au terme de l’exercice 2008 sont qualifiées par lui d’«historiques». Selon le management du holding, ces réalisations «n’ont jamais été atteintes auparavant que ce soit en termes de volumes, d’achèvement de grandes réformes managériales ou d’initiation de nouveaux chantiers d’innovation». Et les chiffres sont là pour conforter ces affirmations. En effet, pour le seul exercice 2008, ce ne sont donc pas moins de 7 milliards de DH qui ont été investis, ce qui porte le groupe «dans la cour des grandes entreprises publiques nationales». Un résultat positivement impacté par «l’ensemble des réformes engagées sur les plans économique et social, et qui concernent le mode de gouvernance des 12 sociétés qui le composent». Ainsi, sont déjà mises en chantier quelque 78.000 unités nouvelles consacrées à l’habitat contre 67.000 relatives à la mise à niveau urbaine. Sur l’ensemble des unités, toutes catégories confondues, 130.000 ont déjà été achevées. «Nous avons un taux de réalisation des prévisions qui dépasse 100% pour les nouveaux produits tels que les logements sociaux à 140.000 DH dont les livraisons sont attendues en 2009 et pour les villas économiques», affirme-t-on à Al Omrane. 40.000 baraques et habitations de fortune ont déjà été détruites. Et les difficultés liées au foncier n’ont pas réussi à entraver la bonne marche des chantiers. En effet, ce sont 35.000 titres fonciers qui ont été créés en 2008. Des difficultés justifiées vu l’ampleur des projets que le groupe s’est assigné, notamment la résorption de l’habitat insalubre à hauteur de 40% d’ici 2012. Le cheval de bataille de la holding reste le logement social. Quid des prévisions pour l’année 2009? Le groupe table sur l’achèvement des actions-programmes engagées au cours de l’exercice précédent. Au planning, le lancement de près de 90.000 unités nouvelles et la mise à niveau de quelque 60.000 autres. Le montant de l’investissement de 8,5 milliards de DH, soit un budget qui a augmenté de 21% par rapport à l’année 2008.Mohamed MOUNADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc