×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Agro-alimentaire: Comment bénéficier des fonds de financement américains

Par L'Economiste | Edition N°:512 Le 21/05/1999 | Partager

· Chaque année, le Département américain de l'Agriculture fixe le montant de crédit garanti et la liste des denrées alimentaires éligibles
· Le Maroc bénéficie, au titre de la ligne GSM-103, d'une enveloppe de 75 millions de Dollars


"Le Maroc est éligible à importer des produits agro-alimentaires des Etats-Unis moyennant un financement garanti par le Département américain de l'Agriculture (USDA)". Il s'agit là de l'un des arguments forts mis en avant par les exportateurs américains et ce, lors du séminaire(1) organisé par l'Ambassade américaine à Rabat et à Casablanca le 18 mai, à l'occasion de la visite d'une délégation de producteurs américains de produits laitiers et dérivés.
Outre les contacts entre opérateurs, la journée a été consacrée à l'exploration des différentes facettes des crédits disponibles. Deux principales lignes de financement sont mises à la disposition des importateurs marocains. Il s'agit tout d'abord du DEIP, programme d'encouragement des produits laitiers. Géré par l'USDA, ce programme accorde aux producteurs américains des primes en espèces qui leur permettent d'aligner leurs prix, une sorte de subvention.
Arrivent ensuite les crédits GSM (General Sales Manager, bénéficiant aux importateurs via les banques marocaines. Ces lignes de crédit concernent le GSM-102 et le GSM-103 qui diffèrent selon la durée de financement, comprise pour le premier (GSM-102) entre 3 mois et 2 ans et pour le deuxième (GSM-103) entre 3 et 7 ans.
Le GSM-102 a dès le départ été conçu pour le secteur privé. La BMCE, la BCM, le Crédit du Maroc, Wafabank, la Banque Populaire et la BMCI sont agréées par l'USDA pour participer au GSM-102. La CNCA est aussi éligible à ce programme.
Quant au GSM-103, il a été jusqu'à l'année dernière utilisé par l'ONICL pour l'achat des céréales à partir des USA. Aujourd'hui, les entreprises privées peuvent demander ce financement dont la gestion a été accordée au Crédit Agricole par le Ministère des Finances pour l'année fiscale 1999. "Ce choix s'explique par le recentrage de la CNCA sur sa vocation originelle et le développement d'une politique de filière lui permettant de s'intégrer progressivement dans la production agricole vers la transformation et la commercialisation", assure M. Tahar Daoudi de la CNCA.
Chaque année, l'USDA annonce le montant de l'enveloppe accordée et la liste des produits éligibles. Ainsi, pour l'année fiscale 1999, le Maroc bénéficie de 10 millions de Dollars au titre de la ligne GSM-102 et de 75 millions de Dollars pour le GSM-103. La liste des produits éligibles à ce programme est large. Elle couvre le blé, les graines de céréales fourragères, les graines oléagineuses, les huiles alimentaires végétales, les tourteaux, le coton et les bovins laitiers reproducteurs. Les produits laitiers et dérivés sont aussi admissibles.
En ce qui concerne le GSM-102, la liste des produits éligibles comprend, en plus de celle du GSM-103, la farine de blé, la semoule, les graines de semence et les graines de légumineuses.

Malika EL JOUHARI

(1) Cf. L'Economiste du 18 mai 1999.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc