×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Agadir/transport urbain
La ville à la recherche d’un gestionnaire

Par L'Economiste | Edition N°:2742 Le 26/03/2008 | Partager

. Un appel à manifestation d’intérêt lancé . Le dossier d’assainissement financier de la Ratag ficelé Le Grand Agadir veut améliorer son transport urbain. La Wilaya du Souss-Massa-Drâa a lancé tout dernièrement, pour le compte des communes du Grand Agadir, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la sélection d’un gestionnaire délégué pour assurer dans la zone le service public de transport urbain de personnes par autobus. La démarche fait suite à la mise en œuvre d’une étude sur la gestion déléguée du transport urbain du Grand Agadir. Un travail confié à BMCE Capital Conseil pour un montant de 3 millions de DH financé par le ministère de l’Intérieur. Pour l’heure, l’AMI se poursuit jusqu’au 4 avril 2008, date limite pour les opérateurs intéressés pour déposer leur offre au siège de la Wilaya du Souss-Massa-Draâ. Suivra par la suite, selon une source proche du dossier, un appel d’offres restreint de juin à octobre. Une étape qui précédera la sélection finale des candidats potentiels entre octobre et novembre 2008. Parallèlement à cette opération, il est important de souligner que le dossier d’assainissement financier de la Régie autonome de transport urbain d’Agadir (Ratag) est ficelé. Rappelons que les dettes de l’établissement s’élèvent à 106 millions de DH. Pour éponger ces arriérés, toutes les Communes du Grand Agadir se sont engagées à mettre la main à la poche sur la base d’un échéancier de cinq ans. La Commune urbaine d’Agadir versera dans ce cadre une somme totale de 25 millions de DH. Seront mises à contribution également, les communes urbaines d’Inezgane, de Dcheira Jihadia et Aït Melloul. Au total, l’ensemble des communes urbaines du Grand Agadir versera, sur le délai fixé, une enveloppe de près de 40 millions de DH. Selon une source proche du dossier, le ministère de l’Intérieur apportera, pour sa part, un montant de 13,87 millions de DH. Par ailleurs, dans le cadre de cette opération d’assainissement financier, le ministère des Finances consent à annuler une partie de la dette fiscale qui a atteint au total 50,52 millions de DH. Ce qu’il en restera sera réglé par le ministère de l’Intérieur, est-il indiqué. A noter que le montant des dettes remboursées par la Ratag avait atteint 22 millions de DH en 2006. Ce qui grève le plus quotidiennement sa trésorerie, c’est le transport scolaire et universitaire. Ce volet engendre 12 millions de DH de déficit annuel. Aujourd’hui, l’établissement met en place une opération de départ volontaire. Une enveloppe de 11 millions de DH est allouée au dossier. Ce qui est proposé aux intéressés, c’est une indemnité équivalente à un mois de salaire pour chaque année travaillée. Mais le personnel réclame l’équivalent d’un mois et demi. A noter que l’établissement emploie près de 400 personnes.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc