×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Agadir/tourisme: La ville primée

Par L'Economiste | Edition N°:2730 Le 07/03/2008 | Partager

. Une médaille d’or pour les efforts menés en matière de promotion . Une Fourchette d’or pour le restaurant Le MauresqueTARIQ Kabbage maire de la ville d’Agadir, est aujourd’hui un homme heureux. La Fédération internationale du tourisme (FIT) lui a remis, ainsi qu’à l’ensemble de son équipe, mercredi dernier, une médaille d’or d’honneur pour les efforts fournis en faveur de la cité. Un diplôme du mérite touristique international a de même été attribué à la ville d’Agadir pour le développement du secteur. Les institutionnels n’ont pas été non plus oubliés. Aziz Fatouak, délégué du Tourisme, a également reçu une distinction de la FIT. Pour Eric Duluc, président de la FIT, l’honneur rendu aujourd’hui à la destination n’est pas fortuit. «C’est tout d’abord une des plus belles baies du monde», souligne Duluc. Lui et Lahcen Glif, vice-président de la FIT, en charge du Moyen-Orient et Afrique du Nord, disent bien connaître Agadir et avoir suivi son évolution, et particulièrement sur le plan urbanistique. De leur avis, l’aménagement de la corniche, qui a fait couler beaucoup d’encre en raison de l’opposition, au départ, des opérateurs du tourisme, sera à terme un grand atout pour la ville. Les membres de la FIT ont également loué le caractère hospitalier et chaleureux des habitants de la cité. Mais il reste beaucoup à faire. Le maire en est conscient. «Aller de l’avant n’est possible qu’avec la cohésion, et la synergie entre les différents acteurs», affirme-t-il. Pour les opposés à la formule «all inclusive» dans les établissements de la ville, il souligne que les restaurateurs peuvent attirer leur part de clientèle en améliorant leurs prestations. Il faut dire aussi que, sans cœur de vie dans la station balnéaire, les touristes ne seront pas encouragés à quitter leur hôtel. La Fédération internationale a également fait un autre heureux, cette année. Il s’agit de Ahmed Diouri, propriétaire du restaurant Le Mauresque, qui a été récompensé d’une Fourchette d’or. Une distinction prestigieuse dans le domaine de la gastronomie. Rappelons que c’est la seconde fois que la FIT honore la capitale du Souss. En 1976, Agadir avait été valorisée pour les mêmes raisons. Le Maroc a, pour sa part, reçu L’Etoile d’or en 1980. A noter que la FIT réunit 32 pays membres. La ville de Moscou a été la première lauréate en 1970. La Chine, quant à elle, a reçu L’Etoile d’or en 2000.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc