×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: Université et entrepreneurs renforcent leur collaboration

Par L'Economiste | Edition N°:2229 Le 08/03/2006 | Partager

. Création d’un incubateur régional. Appel à projets IRIS, ce nom qui, à l’approche du printemps, évoque la fleur, est aujourd’hui la dénomination attribuée à l’Incubateur Régional Interuniversitaire du Sud. Le projet aujourd’hui opérationnel a été présenté en début de semaine en présence des autorités de la ville et des partenaires de l’université Ibn Zohr. Logé au sein de l’Ecole nationale de commerce et de gestion d’Agadir (ENCG), l’incubateur vise l’identification et l’émergence de projets de création d’entreprises. «Il s’agit d’accompagner des porteurs de projets et ce de l’idée jusqu’à l’aboutissement à une entreprise économique viable et pérenne», soulignent les dirigeants de l’université Ibn Zohr. Ces derniers, à travers une telle démarche, veulent créer un environnement propice pour les jeunes promoteurs. Jusqu’à présent, malgré les nombreuses opportunités qu’offre le Souss-Massa-Draâ qui constitue un réservoir de porteurs de projets, beaucoup de jeunes promoteurs ont du mal à trouver leur chemin et à transformer leurs idées en une entreprise viable. Dans ce contexte, l’incubateur créé se veut également un outil de formation complémentaire sur la création et la gestion de l’entreprise. L’IRIS a également pour mission, entre autres, l’hébergement et l’appui logistique sans oublier le soutien technique, technologique et financier de tout jeune promoteur pour une durée de 18 mois. Pour le moment, un appel à projet a été lancé. Il s’adresse aux enseignants-chercheurs, aux lauréats d’un établissement d’enseignement supérieur et aux étudiants des universités. En avril prochain, une sélection des meilleurs projets sera réalisée. En attendant, la réussite de l’incubateur interuniversitaire importe à tout le monde à Agadir. Un comité stratégique présidé par Rachid Filali, wali de la région, veille à l’application des orientations de l’incubateur. Normal, l’intérêt pour la zone est grand car, à la clé, il y a le développement économique de la région à travers des investissements et des emplois. Dans ce processus, l’Union régionale de la CGEM est fortement impliquée et est partenaire du projet. Pour renforcer la collaboration université entreprise, Majid Joundy, président de l’Union régionale de la CGEM, a organisé parallèlement au lancement de l’incubateur, une rencontre réunissant les opérateurs économiques et les enseignants. L’objectif de la manifestation est une meilleure adéquation entre les deux milieux. Depuis ces dernières années, la coopération entre les deux parties s’est beaucoup développée. Outre la mise en place du prix Ibn Zohr pour la recherche scientifique en partenariat avec l’Union régionale de la CGEM du Souss-Massa-Draâ, des formations ont été créées pour répondre à la demande des secteurs économiques. Il s’agit entre autres de la création depuis 2004 à la faculté des lettres et des sciences humaines d’une licence professionnelle tourisme et communication. Une filière mise en place avec la collaboration du Conseil régional du tourisme et l’Association régionale de l’industrie hôtelière. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc