×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Agadir: Un centre d’accueil pour les malades du cancer

Par L'Economiste | Edition N°:2227 Le 06/03/2006 | Partager

. Son Altesse Royale la princesse Lalla Salma a lancé le projet vendredi dernier . Le coût de l’établissement, finalisé dans six mois, est de trois millions de DH. Les partenaires de l’opération sont l’association Lalla Salma, la Fondation du Sud et la Région A l’instar de Casablanca et Rabat, la capitale du Souss abritera un centre régional d’accueil temporaire des malades nécessiteux usagers du centre d’oncologie de l’hôpital Hassan II. Son Altesse Royale la princesse Lalla Salma a lancé vendredi dernier le projet à Agadir. L’établissement sera réalisé par l’association Lalla Salma en partenariat avec le Conseil régional du Souss-Massa-Draâ et la Fondation du Sud pour le développement et la solidarité. Une convention entre les trois entités a été conclue à cet effet. Estimé à près de 3 millions de DH, le montant d’investissement sera pris en charge à parts égales par les trois partenaires. Prévu sur un terrain de plus de 2.300 m2 offert par le ministère de la Santé, à proximité du centre d’oncologie, aujourd’hui fonctionnel, le centre d’accueil et d’hébergement sera composé de deux grands espaces. Il s’agit d’une unité d’hébergement abritant une aile pour les femmes et une autre pour les hommes, d’une capacité respective de 10 chambres chacune dont une réservée aux personnes handicapées. Outre 40 lits au total, la structure comprendra aussi un restaurant avec cuisine et services annexes ainsi qu’une salle d’écoute psychologique, un bureau d’assistance sociale et deux salles d’animation. Le tout, conçu bénévolement par l’architecte Brahim Ouazzi, sera achevé dans un délai de six mois. Dans le Souss-Massa-Draâ, l’intérêt de ce projet est grand. Les maladies cancéreuses nécessitent un traitement relativement long ainsi que des séances de soins régulières. Dans ce contexte, le centre d’accueil permettra d’apporter une aide précieuse aux patients de condition modeste et ne résidant pas à proximité du centre d’oncologie. Ce dernier est depuis peu fonctionnel. Les malades du cancer de la région Souss-Massa-Draâ n’auront plus désormais à se déplacer à Casablanca et Rabat pour se soigner. Financée par un don de SAR le Prince Soltane Ibn Abdelaziz, la nouvelle structure médicale a nécessité un investissement de 50 millions de DH. Son implantation à Agadir permettra outre sa proximité des patients de la région, de soulager les CHU de Rabat et de Casablanca qui prenaient jusqu’à dernièrement en charge les malades du cancer de la région d’Agadir. Le nombre de ces patients est aujourd’hui estimé entre 3.000 et 4.000 cas par an. Par ailleurs, grâce à ce projet, il sera également plus facile pour la population locale de diagnostiquer et prévenir précocement la maladie qui cause actuellement plus de 1.260 décès par an dans la zone sud du Royaume.


Convention

EN marge de la pose de la première pierre du futur centre d’accueil dédié aux malades du cancer, il a été procédé à Agadir, sous la présidence de SAR la princesse Lalla Salma, à la signature d’une convention de coopération. L’accord est intervenu entre l’association Lalla Salma de lutte contre le cancer et l’Institut national français du cancer. L’objectif est de développer, à travers un programme commun, la lutte contre le cancer au Maroc.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc