×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Agadir: Les grands chantiers en cours

De notre correspondante, Malika ALAMI

Par L'Economiste | Edition N°:617 Le 15/10/1999 | Partager


· Les travaux d'aménagement visent entre autres l'extension des artères de la ville, la réfection des voiries et l'amélioration de l'éclairage public

Les experts des travaux publics d'Agadir n'ont pas connu beaucoup de répit cette année et n'en auront pas non plus durant les mois à venir. De nombreux chantiers sont en cours et certains sont sur le point d'être lancés. Les habitants de la capitale du Souss ont d'ailleurs constaté dans plusieurs quartiers de la ville et même dans sa périphérie de nombreux travaux. Agadir ressemble ainsi à un vaste chantier. Car, outre l'assainissement liquide du Grand Agadir confié à la RAMSA, d'autres aménagements ont été entrepris. Il s'agit entre autres de l'extension des artères de la ville et la construction de deux établissements scolaires. Ces derniers se situent dans la Commune d'Ameskroud et celle d'Aourir. Réalisés en un temps record (pas plus de cinq mois) ces collèges sont opérationnels depuis cette rentrée scolaire.

Extension du Boulevard Mohammed V


En chantier également, l'éclairage public et la voirie de la ville. A ce niveau particulièrement, la Communauté Urbaine d'Agadir (CUA) a entrepris, entre autres, par le biais de la société Loutrap, l'extension du barreau est-ouest de la ville. Cette opération a nécessité, selon les services techniques de la Wilaya d'Agadir un montant de 1,5 million de DH. Le boulevard Mohammed V fait aussi l'objet d'une extension par élimination du refuge central.
Le coût de cette opération s'élève approximativement à 2,4 millions de DH. Sur cette artère, la CUA s'attelle également à mettre en place des candélabres et des luminaires pour améliorer l'éclairage public. L'aménagement d'espaces verts et la réfection des voiries sont aussi sur la liste des projets à lancer dans l'immédiat. Car de nombreuses voies ont été endommagées à la suite des travaux d'assainissement. Ces travaux seront financés à la fois par la RAMSA et la CUA.
Le développement de l'infrastructure routière n'est pas en reste. Parmi les projets de la Wilaya, l'aménagement de la route Agadir/Ouarzazate figure en bonne place.
Les travaux de cette première tranche, d'un coût de près de 20 millions de DH, seront financés par le budget de la région Souss-Massa-Draâ. Les autres tranches font l'objet d'une convention signée entre la Région et le Ministère de l'Equipe-ment.
Ce dernier finance également l'aménagement de routes en cours pour le désenclavement de communes rurales de la Préfecture Agadir Ida Outanane.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc