×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Agadir: Les Clefs d’or s’intéressent à la vision 2020

    Par L'Economiste | Edition N°:3512 Le 20/04/2011 | Partager
    Réflexion autour d’une politique de formation

    Les concierges «Clefs d’or» du Maroc sont soucieux d’apporter leur pierre à l’édifice de la Vision 2020. Ils étaient réunis tout récemment à Agadir pour débattre ce thème lors de leur 52e assemblée générale. «Il s’agit de réfléchir sur comment accompagner la réalisation de la nouvelle stratégie touristique», souligne El Mostafa Taoufik, président de l’Association marocaine des concierges Clefs d’or.
    Dans un hôtel, l’éventail des services qui est demandé à un concierge va de la requête la plus simple à la fantaisie la plus extraordinaire et chacune de ces demandes est traitée avec la même opiniâtreté jusqu’à l’entière satisfaction du client. De fait, les concierges Clefs d’or se font un devoir de répondre à toute demande d’un client tant que celle-ci demeure moralement, légalement et humainement possible. Ils tentent même d’accomplir leur mission avec zèle, est-il indiqué. Le concierge est donc un acteur incontournable dans un hôtel et sa mission est étroitement liée à la qualité du service. De l’avis d’El Mostafa Taoufik, l’amélioration à ce niveau passe indéniablement par la mise en place d’une politique de formation. Il s’agit d’accompagner les compétences actuelles en formation continue mais aussi de passation du savoir-faire des anciens aux jeunes nouveaux venus dans la profession. A noter qu’un concierge «Clefs d’or» se distingue par les clefs croisées qu’il porte sur le revers de son uniforme. Il n’est pas facile d’intégrer ce cercle très sélect. Il faut exercer deux ans tout d’abord en tant que concierge d’hôtel cinq étoiles ou cinq ans dans le domaine de la conciergerie dans le même milieu. De plus, il faut être parrainé par un «Clefs d’or». L’association nationale compte aujourd’hui 37 Clefs d’or à travers le Royaume. L’entité est membre de l’Union internationale des concierges d’hôtels qui regroupe 45 pays et plus de 3.200 membres à travers le monde. Parmi eux l’Allemagne, l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Canada, la Chine, le Danemark, l’Espagne, les Etats-Unis, l’Israël, l’Italie, le Japon, le Maroc, la Russie, Singapour, la Suède, la Suisse et la République tchèque.

    M. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc