×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Agadir: Le festival Timitar rend hommage à ses raïss

Par L'Economiste | Edition N°:2321 Le 18/07/2006 | Partager

. La 3e édition s’est achevée dimanche devant 80.000 personnes. Plus de 600.000 spectateurs reçus pour les six jours de fête. Prochain rendez-vous du 4 au 7 juillet 2007 Le rideau est tombé, dimanche dernier, sur la troisième édition du festival Timitar d’Agadir. C’est Cheb Mami qui a littéralement enflammé la foule, plus nombreuse que les jours précédents. Ce dernier spectacle a véritablement été pris d’assaut en raison de la popularité du chanteur. Difficile de trouver un coin sur la place Al Amal. Même des porteurs de badges VIP ont eu du mal à accéder au lieu du spectacle tellement l’endroit était bondé. Selon les organisateurs, pour cette seule soirée, plus de 80.000 personnes étaient au rendez-vous. Pour les six jours du festival, le nombre des spectateurs est estimé à 600.000 personnes. Une véritable marée humaine en transe dans la rue, que les forces de l’ordre et autorités locales ont réussi à gérer malgré son importance. Les organisateurs ont été aussi à la hauteur tant au niveau logistique que programmation artistique. Sur ce plan, le festival a été l’occasion de donner un coup de pouce aux jeunes talents. Parmi eux des groupes marocains de Meknès, de Marrakech et des artistes étrangers. La manifestation a été également marquée par l’hommage aux raïss amazigh et notamment à Amouri M’Barek. La chanteur considéré comme le rénovateur de la chanson amazighe marocaine contemporaine a dévoilé pour l’occasion son dernier album. Cette production Platinium Music est soutenue par Akwa Group et Méditel. Ce n’est pas la seule création artistique du festival. Pour cette troisième édition, Driss Maloumi, le célèbre luthiste gadiri et le musicien Pascal Lefèvre ont réalisé une coproduction. Maintenant, l’heure est au bilan et il faut déjà penser à la prochaine édition. Il est temps aujourd’hui que la manifestation, au-delà de l’animation et la cohésion sociale qu’elle apporte aux habitants de la ville, se transforme en levier de développement touristique pour la destination. Pour cela, il faut s’atteler à donner une dimension internationale à cette rencontre en faisant sa promotion à l’étranger en partenariat avec les tour-opérateurs. L’amélioration de la rencontre et par là ses retombées, passe également par le réaménagement des lieux de spectacles. La place Al Amal, principale scène de Timitar, gagnerait à être relookée. Un projet sur lequel devrait se pencher la commune dès à présent pour offrir aux prochaines éditions un packaging valorisant. En attendant, les organisateurs de Timitar ont déjà fixé le prochain rendez-vous: «la 4e édition se tiendra du 4 au 7 juillet», indique Aziz Akhannouch, président du Conseil régional du Souss-Massa-Draâ. L’association Timitar a aussi inscrit dans son planning de 2007 un festival de jazz en janvier et un festival de l’humour en mars.


Coopération

En marge du festival, Aziz Akhannouch, président du Conseil régional du Souss-Massa-Draâ a signé un protocole d’intention de coopération avec André Valenni, président du conseil général de l’Isère (France). A l’origine du rapprochement des deux régions, le peintre Mehdi Qotbi. Selon Akhannouch et Valenni, le tourisme rural et patrimonial, le social et le culturel sont les axes de partenariat envisagés. En attendant, une rencontre entre les représentants des deux régions est prévue en novembre prochain. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc