×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Agadir: La wilaya met de l’ordre dans les restaurants

Par L'Economiste | Edition N°:2350 Le 30/08/2006 | Partager

. Descentes inopinées de commissions d’hygiène dans plusieurs établissements. Plus de 150 kg de viande avariée et 134 kg de poissons détruits Les restaurants et les hôtels de la ville devraient prêter plus d’attention à leurs cuisines. La commission de contrôle d’hygiène ne cesse de tourner. Chaque mardi et jeudi, elle jette son dévolu sur un ou deux restaurants et fait des descentes inopinées dans les établissements de la ville. Initiée par la wilaya, l’opération est menée depuis près de deux mois. Une période au cours de laquelle de très grosses quantités de produits impropres à la consommation ont été détruites. Ainsi, selon un responsable en charge du dossier, les cuisines de sept hôtels et plus de cinq restaurants environ ont été visités. Des contrôles lors desquels de nombreuses irrégularités ont été enregistrées. Pourtant, il suffit d’une personne ou d’un touriste intoxiqué pour que cela fasse du tort à la destination. Heureusement que certains restaurateurs sont plus consciencieux que d’autres. Ainsi une dizaine d’établissements hôteliers, pour répondre aux exigences de leur partenaires tour-opérateurs, font appel à des laboratoires-conseil. Mais encore faut-il que la démarche ne soit pas qu’une formalité. Car, si dans certains établissements hôteliers ces démarches ont donné réellement leurs fruits tant au niveau des équipements, des infrastructures, de la traçabilité des produits que de l’hygiène des locaux, beaucoup d’efforts restent encore à faire. En attendant, ceux qui sont aujourd’hui encore dans le collimateur, ce sont les gargotes du port. Rappelons qu’un rapport accablant avait déjà été dressé fin 2004 par les services d’hygiène sur ces restaurants implantés aux portes du port d’Agadir. A en croire le contenu de ce document, il y a vraiment danger pour le consommateur qui s’aventure dans les lieux, et les gestionnaires de la cité gagneraient à y mettre de l’ordre le plus vite possible. Selon la commission d’hygiène ayant réalisé ce travail, sur les 74 gargotes installées à cet endroit, seules 17 sont autorisées. Par ailleurs, les conditions de salubrité dans lesquelles les mets sont préparés laissent vraiment à désirer. La solution qui avait été préconisée par les autorités locales, il y a deux ans, est de déplacer ces commerçants à proximité du nouveau marché de poissons aménagé près de la nouvelle gare routière.


Saisies

Plus de 151 kg de viande avariée ont été détruits tout comme 134 kg de poissons, 79 kg de salades et 136 kg de pâtisseries, tous impropres à la consommation. Les services de la commission d’hygiène de la wilaya a aussi saisi 30 kg de fruits et légumes, 27 litres de jus périmés. Ceci sans oublier 56 boites de conserves dont la date limite de conservation était expirée depuis longtemps. Malheureusement, la liste des infractions ne s’arrête pas là. Infrastructure et équipement non conformes, sans compter l’état d’hygiène des locaux. De quoi vous ôtez réellement l’envie de manger à l’extérieur. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc