×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Enquête

Agadir: Journée d'étude sur le programme d'appui à l'auto-emploi

Par L'Economiste | Edition N°:613 Le 11/10/1999 | Partager


C'est hier jeudi qu'a eu lieu à la Chambre de Commerce, d'Industrie et de Services d'Agadir la demi-journée d'information sur le programme national d'appui à l'auto-emploi. Cette manifestation est organisée par la CCIS de la ville en collaboration avec le Centre d'Information et d'Orientation pour l'Emploi (CIOPE). Elle a pour objectif de vulgariser ce programme auprès des jeunes créateurs d'entreprises.
Celui-ci a pour mission, en particulier, d'accompagner les demandeurs d'emploi porteurs de projets économiques dont le coût est inférieur à 250.000 DH. Les candidats au prêt, nécessairement inscrits au CIOPE, doivent être âgés de moins de 35 ans. De même, ils doivent être titulaires au moins du baccalauréat plus deux années d'études supérieures ou de formation professionnelle sanctionnée par un diplôme.
A rappeler que le montant octroyé aux jeunes promoteurs remplissant ces conditions est financé à hauteur de 45% par l'Etat et 45% par l'établissement bancaire. Les 10% restants constituent l'apport personnel. Côté taux d'intérêt, s'il peut-être librement négocié avec l'établissement bancaire, il est arrêté par l'Etat à 5%. Quant à la durée de remboursement elle est fixée entre douze et quinze ans pour la part de l'Etat et sept ans pour la part bancaire.
S'il s'apparente au crédit jeunes promoteurs, ce programme d'appui recèle des avantages par rapport à cette modalité de crédit. En effet, les bénéficiaires sont entourés d'une assistance-conseil financée par l'Etat et assurée par l'OFPPT. En outre, en cas de décision d'octroi d'un prêt, le Trésor débloque les fonds dans un délai qui n'excède pas un mois.
Il est à rappeler que ce programme a fait l'objet de deux conventions entre l'Etat et deux établissements bancaires. Il s'agit notamment de la Banque Centrale Populaire (BCP) et de la Caisse Nationale du Crédit Agricole (CNCA). L'accord avec cette dernière a pour objectif d'appuyer les projets agricoles en milieu rural.
L'entente avec la BCP vise pour sa part, la réalisation du programme d'appui à l'auto-emploi à travers la création d'activités économiques.

Malika ALAMI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc