×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Agadir fête le septième art

Par L'Economiste | Edition N°:1572 Le 31/07/2003 | Partager

. En dépit de la rareté des salles, la ville a réussi son festival du cinéma Agadir aura désormais son festival annuel du cinéma. Bien que la capitale du Souss ne dispose que de trois salles de cinéma de quartier, la Communauté urbaine d'Agadir a organisé un festival du cinéma du 26 au 29 juillet. Une rencontre que les initiateurs de l'opération envisagent de réitérer chaque année. Pour cette première édition présidée par la célèbre actrice marocaine Naïma Lamcharqui, le phénomène de l'émigration est le thème retenu. Une question récurrente dans plusieurs créations cinématographiques. Une vingtaine d'entre elles, de producteurs marocains et étrangers, étaient au programme au cinéma Rialto et projetées en plein air pour l'occasion. Bien plus que la problématique, elles ont raconté avec des images frappantes les états d'âmes des émigrés, leur désarroi, leurs itinéraires et l'impact de l'émigration dans un grand nombre de cas. En dépit de l'intérêt du sujet et de la manifestation pour animer la ville, le public gadiri n'était pas nombreux car peu de personnes avaient connaissance de la rencontre. Les grandes banderoles et affiches mises en place n'ont pas suffi à médiatiser l'événement auprès des Gadiris. Lesquels, en raison de la rareté des salles, de la vétusté de celles existantes et du caractère peu récent des films projetés ont banni depuis longtemps le cinéma de leur palette de loisirs. Un grand nombre d'entre eux attendent de partir à Marrakech, Casa ou Rabat pour s'offrir le luxe d'aller au cinéma. Il semble donc que pour pérenniser le festival du cinéma à Agadir, en attendant l'aménagement de nouvelles structures telles que celles programmées dans le projet de la Marina, la rénovation des salles existantes soit réellement nécessaire. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc