×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Agadir, deuxième marché de Volvo après Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:1510 Le 02/05/2003 | Partager

. L'entreprise vient d'ouvrir une succursale dans la capitale du Souss. Les nouveaux locaux sont équipés de matériel et outillage pour 3 millions de DHVolvo Maroc dispose désormais d'une succursale à Agadir. La structure opérationnelle depuis un mois et demi a été inaugurée en grande pompe mardi dernier. Manifestation au cours de laquelle les responsables du groupe suédois ont dévoilé le premier camion FH 12-460 globe-trotter assemblé au Maroc. Un véhicule doté d'un moteur de 460 chevaux, destiné au transport international.Etalée sur 2.800 m2, la succursale d'Agadir est dotée d'un atelier pourvu en matériel et outillage pour effectuer sur place les entretiens et réparations des véhicules. C'est aussi pour assurer une plus grande disponibilité de pièces de rechange d'origine Volvo. Les équipements, qui ont nécessité un investissement de trois millions de DH, permettront de doper les ventes de l'entreprise sur la place, précise Eric Leblanc, président du directoire de Volvo Maroc. Jusqu'ici, l'activité souffrait de l'absence d'un service après-vente dans la région, poursuit-il. Pour Réda Bouazzaoui, responsable Marketing et Relations publiques, l'investissement à Agadir se justifie entièrement. La région tournée vers l'exportation est la deuxième ville après Casablanca en termes d'activité pour la société. Ainsi, les ventes dans le Souss ont représenté en 2002 plus d'un quart du chiffre d'affaires global du groupe. Il était de 60 millions de DH pour la région du Souss au cours de cette année grâce à la vente de 30 véhicules (autocars et poids lourds). Pour 2003, les dirigeants de Volvo Maroc tablent sur une augmentation de 50% de leur chiffre d'affaires à l'échelle régionale. Comme ailleurs, leurs concurrents sur la place d'Agadir sont le constructeur également suédois Scania, l'Allemand Man et le Français Renault. Après Agadir, Volvo Maroc envisage dans son plan de développement une implantation dans le nord, notamment à Tanger. Selon le Groupement du poids lourd et de la carrosserie au Maroc (GPLC), leur part de marché à l'échelle nationale à fin mars a atteint 19%. En 2003, le chiffre d'affaires global ciblé par l'entreprise est de 250 millions de DH, indique Eric Leblanc. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc