×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Agadir: Baisse de l'investissement au premier semestre

Par L'Economiste | Edition N°:1630 Le 24/10/2003 | Partager

. C'est ce qu'indique le dernier rapport de la délégation de l'Industrie et du Commerce . Seulement 15% des lots valorisés et actifs dans la zone industrielle de Tassila III Plus de 127 millions de DH ont été investis dans la préfecture d'Agadir Ida Outanane au cours du semestre dernier, soit une baisse de près de 40% par rapport à la même période l'an dernier. C'est du moins ce qu'indique le dernier rapport de la délégation préfectorale de l'Industrie et du Commerce d'Agadir (DPICA). A l'origine de ce recul entre autres, selon des observateurs, les retombées de la guerre en Irak sur le tourisme, l'impact de la sécheresse sur l'agriculture, sans oublier le manque de matière première dans le secteur de la pêche. Cette chute de l'investissement s'est traduite notamment par une faiblesse de la valorisation des lots au niveau de la zone industrielle de Tassila III. Selon les chiffres communiqués, les lots valorisés actifs dans ce quartier ne dépassent pas 15%. Pourtant, les parcelles, au nombre de 87, ont toutes été attribuées mais 46% des terrains restent nus jusqu'à présent. Malgré plusieurs interventions des autorités locales, la zone ne semble pas décoller. Contrairement à la baisse des investissements, l'évolution des structures commerciales est plutôt positive. Plus de 652 certificats négatifs ont été délivrés dans la préfecture d'Agadir, au cours du premier semestre 2003, soit 10% de plus comparativement à la même période l'an dernier. La répartition des certificats accordés dénote le nombre croissant de SARL (+15%) par rapport au semestre 2002. Le nombre des SA nouvellement créées a par contre chuté de manière vertigineuse (-52%) relativement à la même période une année avant. Ce phénomène est également présent au niveau du Registre de commerce. Sur ce volet, le semestre dernier a été marqué par une augmentation de 8% des immatriculations par rapport au même mois l'année précédente. On note la délivrance de 86 autorisations d'implantation. Le secteur du commerce caracole en tête avec 69% des créations. Par ailleurs, le rapport semestriel de la DPICA révèle une hausse de 26% de la vente de ciment par rapport à la même période de l'an dernier. Une évolution générée par l'activité croissante du BTP dans la ville depuis de nombreuses années. Le développement de ce secteur a également des effets sur la quantité de fer à béton utilisée. Comparativement aux six premiers mois de l'année 2002, le semestre écoulé de l'année 2003 a enregistré une augmentation de 91% des livraisons de ce produit aux entreprises de construction locales.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc