×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Affaire du bibliothécaire espagnol
Tanger: Deux personnes interpellées

Par L'Economiste | Edition N°:2301 Le 20/06/2006 | Partager

. Deux jeunes hommes soupçonnés du meurtre de Youssef O.. Ce dernier avait été retrouvé sans vie dans le domicile d’un cadre de l’Institut Cervantès. La piste privilégiée: une histoire de mœurs DU nouveau dans l’affaire du jeune homme retrouvé mort, en février dernier, dans le domicile du bibliothécaire de l’Institut Cervantès, à Tanger (Cf:www.leconomiste.com). Deux personnes ont été arrêtées dimanche dernier. Le fait couronne plusieurs mois d’enquête. Il s’agit de Moad et Amin, deux jeunes d’une vingtaine d’années. Selon les premiers éléments de ce nouveau rebondissement, les deux Tangérois auraient été amenés à la villa de l’Espagnol par Youssef, la victime. Ce dernier était le compagnon du locataire, Jaume Bover Pujol, directeur de la bibliothèque espagnole. Après une nuit arrosée, l’Espagnol serait parti se coucher en laissant les trois jeunes dans le salon. Les deux prévenus, Amin et Moad auraient ligoté et étranglé Youssef qui leur aurait fait des «avances» à caractère sexuel, selon la police. Même s’il est encore trop tôt pour avoir des détails de l’affaire, le parquet ayant requis le secret de l’enquête, il paraît évident que Pujol connaissait bel et bien les agresseurs. Depuis la découverte du corps sans vie de Youssef dans son domicile, il a refusé de répondre aux questions des enquêteurs. Il risque d’être poursuivi pour non-dénonciation et obstruction d’enquête. Les faits remontent à la nuit du 7 février. Le jardinier découvre le crime et alerte la police. Les enquêteurs retrouvent Pujol blessé qu’ils font transporter d’urgence à l’hôpital Mohamed V. Un tour de l’appartement permet de découvrir le cadavre ligoté de Youssef, 23 ans, jeune serveur dans un restaurant de la place. L’enquête démarre par un interrogatoire du voisinage qui affirme que le décédé était un habitué de la maison de Pujol, puisqu’il lui rendait fréquemment visite. Selon une source proche du dossier, il entretenait des relations homosexuelles avec le fonctionnaire espagnol. Un fait désormais confirmé par la découverte de preuves matérielles. Mais, devant le manque de collaboration du responsable de la bibliothèque, il était difficile alors d’avancer une quelconque hypothèse. Aujourd’hui, la piste privilégiée est celle d’une orgie qui aura mal tourné.De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc