×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Administration: Comment faire bouger le mammouth?

Par L'Economiste | Edition N°:1610 Le 26/09/2003 | Partager

. Un projet de loi compte mettre de l'ordre dans la Fonction publique. Concours, contractualisation, …les innovations du texteLa réforme de la Fonction publique refait surface. Le ministère de la Modernisation des secteurs publics vient de finaliser son projet dans ce sens. Ce texte regroupe des mesures censées faire bouger le mammouth: l'administration. Le projet de réforme a été présenté aux directeurs des ressources humaines des différents ministères pour consultation avant de le soumettre au secrétariat général du gouvernement.Le document comprend deux volets. Le premier dresse les règles et les principes généraux qui devront régir l'organisation et la gestion dans l'administration. De ce fait, des mesures seront activées dans les services publics. Il s'agit de la continuité des services fournis, l'égalité entre les usagers, la neutralité et la transparence de l'administration. Dans ce sillage, le document stipule que toute administration se trouve dans l'obligation de diffuser les informations sur les actes et les procédures relevant de ses compétences pour permettre aux intéressés d'en prendre connaissance.Le deuxième volet du texte propose d'instaurer des principes fonctionnels. Sur le plan des recrutements, le concours sera généralisé pour tout poste dans la Fonction publique même pour les diplômés du supérieur. . Plan de carrière réorganiséLa contractualisation, pour des périodes déterminées, sera permise pour une administration n'ayant pas des cadres pour accomplir une mission spécifique.L'autre chapitre de ce volet est consacré au système de promotion interne, le plan de carrière réorganisé selon des systèmes informatisés et un suivi régulier de la carrière des fonctionnaires. D'autre part, le texte insiste sur la motivation des décisions administratives en cas de refus, l'instauration de la culture de rendre compte. De plus, un comité de coordination entre les ministères verra le jour pour coordonner les actions des ministères dans ce domaine. Une panoplie de mesures que les citoyens attendent avec impatience. Pour les décideurs, le projet de loi stipule que chaque responsable d'entité administrative est tenu, après avoir achevé ses fonctions, d'élaborer un rapport sur le bilan des travaux accomplis. Une manière de le mettre en garde contre tout abus. Le ministre en charge du dossier a souligné que le texte compte mettre en place un cadre juridique général qui sera la base de la réforme administrative. Ce cadre déterminera les principes fondamentaux du fonctionnement de l'administration ainsi que sa relation avec ses clients. Selon Abdelouahed Ourzik, directeur de la réforme administrative au ministère, l'objectif principal est d'instaurer un cadre juridique adéquat qui sera appliqué aussi bien dans l'administration, les collectivités locales que les entreprises publiques. Nabil BOUBRAHIMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc