×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Administrateurs: Grève tous les jeudis!

Par L'Economiste | Edition N°:1572 Le 31/07/2003 | Partager

. Zérouali accepte les revendications, sauf la date d'entrée en vigueur . Cette catégorie de fonctionnaires sera alignée sur les ingénieurs. Les administrateurs réclament l'effet rétroactif à partir de 2000Les administrateurs et cadres assimilés seront alignés sur les ingénieurs avec un régime indemnitaire identique. L'essentiel des revendications est donc satisfait, sauf la date d'entrée en vigueur. La solution a été proposée lors d'une réunion tenue jeudi dernier à Rabat entre Najib Zérouali, le ministre de la Modernisation des secteurs publics et la Fédération nationale des administrateurs. Cette catégorie de fonctionnaires compte environ 15.000 personnes et proteste depuis plusieurs mois. Suivant la proposition du ministre, le problème sera résolu en deux étapes. Le scénario envisage d'abord la régularisation du système indemnitaire des administrateurs et corps assimilés. La deuxième étape consiste en la refonte des statuts particuliers de la fonction publique pour instaurer l'équité entre tous les fonctionnaires. La proposition ne concerne toutefois que les administrateurs titulaires de la licence et plus, affirme le bureau national du comité des administrateurs (UMT). Les autres qui ont moins que la licence, c'est-à-dire ceux qui ont intégré l'administration à l'issue de la réforme de 1967, ont été écartés. Zérouali se défend néanmoins qu'une telle éventualité ait été citée lors de la réunion. . Rémunérer le travail et non le diplôme«Le nouveau système que le gouvernement entend mettre en place rémunère des fonctions et non des diplômes«, a-t-il précisé. La refonte du régime de la fonction publique est un travail de titan, «mais les textes seront prêts d'ici la fin de l'année«, affirment des sources proches du ministre: il faut ramener le nombre des statuts de plus de 70 à 10 statuts. Le gouvernement fixe la date d'effet du nouveau régime des administrateurs à partir de 2004, les intéressés et cadres assimilés veulent que leur régime indemnitaire comporte un effet rétroactif à janvier 2000, date d'entrée en vigueur de celui des ingénieurs). L'Union nationale des fonctionnaires (affiliée UMT) appelle à la grève tous les mardis d'août (soit les 5,12, 19 et 26 août). «Des données contradictoires sur le nombre d'administrateurs circulent«, dit Siassi de l'UMT, qui en rend le gouvernement responsable. Selon lui, la durée de formation pour les administrateurs et cadres assimilés se situe entre 4 ans pour les titulaires de la licence et 11 ans pour les titulaires d'un doctorat. Cette dernière catégorie est en augmentation continue au sein de l'administration. 2.500 docteurs ont été intégrés au terme du budget de 1996.En revanche, la catégorie qui a bénéficié de l'intégration à l'échelle 10 dans le cadre de la réforme administrative de 1967 lors de l'opération de «marocanisation« des cadres et des titulaires du baccalauréat tend à disparaître de la fonction publique en raison du départ en retraite de la majorité d'entre eux.Par ces grèves en série, les administrateurs entendent «faire pression sur le gouvernement pour qu'il se plie à l'accord du 30 avril 2003«. Le document comporte la phrase suivante: «La décision du règlement de la situation administrative des administrateurs et cadres assimilés«. L'affaire est le premier gros affrontement lié à la réforme administrative. Noureddine FASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc