×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Addoha: Deux cimenteries pour 2010

Par L'Economiste | Edition N°:2739 Le 20/03/2008 | Partager

. Un investissement global de 4 milliards de DH. Une capacité annuelle de 3,2 millions de tonnes annoncée Le groupe Addoha n’en finit pas de se diversifier. Sa filiale Ciments de l’Atlas (CIMAT) a signé un accord avec la société Polysius, pour la réalisation de deux cimenteries clés en main. Cette convention est intervenue après moult négociations, précédées par un appel d’offres international. Le coût de l’investissement est évalué à 4 milliards de DH. Cette opération est la concrétisation d’une stratégie d’Anas Sefrioui, celle de positionner son groupe dans les secteurs-clés de l’économie marocaine, à savoir l’immobilier, le ciment et la banque (www.leconomiste.com).La ville de Ben Ahmed, située dans la région de Settat, accueillera la première unité. Sa capacité de production est évaluée à 1,6 million de tonnes de ciment par an. Sa mise en service sera effectuée en deux étapes. La première, portant sur le broyage du ciment, est planifiée pour le premier semestre de 2010. Quant à la deuxième étape, concernant le clinker, elle est prévue pour la fin du deuxième semestre de la même année. La seconde cimenterie sera située dans la région de Béni Mellal, et aura une capacité de production égale à celle de la première unité. Sa mise en service interviendra lors du quatrième semestre 2010. La société Polysius, mandatée pour la construction des cimenteries, n’en est pas à sa première prestation au Maroc, puisqu’elle y a construit la majorité des cimenteries existantes. Cette société a également effectué plusieurs travaux semblables à travers le monde, notamment en Amérique du Sud, en Afrique francophone, et au Proche et Moyen-Orient. Ces références sont synonymes de garantie de qualité et de diligence des prestations pour Cimat. Quant aux technologies qui vont être utilisées, elles seront élaborées conformément aux standards les plus récents, notamment concernant les équipements de production, ainsi qu’en matière de protection de l’environnement. La décision d’Addoha d’investir dans le marché du ciment n’a rien d’étonnant, quand on connaît l’état du secteur. Celui-ci serait en pleine expansion, selon Khalid Najab, de l’Association professionnelle des cimentiers. L’année 2007 a enregistré une production de 14 millions de tonnes, pour une consommation de 12,8 millions de tonnes. Les professionnels tablent cette année sur une augmentation de la production, qui devrait atteindre 14,3 millions de tonnes, pour une consommation estimée à 14 millions de tonnes. Il prévoient de porter la capacité de production annuelle à 24,2 millions de tonnes par an. Ils avaient également annoncé le programme d’investissement 2005-2010, d’une valeur de 16 milliards de DH (www.leconomiste.com). Rappelons que le groupe Chaâbi de Ynna Holding a également investi dans la construction d’une autre cimenterie, située dans la région de Settat. A.B

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc