×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

ABB au Maroc: Une histoire méconnue

Par L'Economiste | Edition N°:453 Le 01/03/1999 | Partager

Rendu célèbre au Maroc à travers le projet de Jorf Lasfar, signé en avril 1996, ABB est présent au Maroc depuis de longues années. Pourtant...


ABB existe au Maroc depuis le début des années 80 à travers son antenne locale, d'abord sous l'appellation BBC, ensuite ABB, après sa fusion avec Asea en 1988.
Le groupe ABB est en effet né en janvier 1988 de la fusion des activités d'ingénierie électrique d'Asea et de BBC Brown Boveri, les deux entreprises étant fortes d'une expérience d'un siècle dans ce domaine. La mutinationale a participé à de multiples grands projets au Maroc avant celui du Jorf, mais l'effet médiatique était moins important (barrages de Matmata, M'jara, Centrale de Mohammédia...). C'est pourtant à travers le plus gros investissement privé jamais réalisé que les Marocains feront connaissance avec ce géant. Il aura fallu un contrat de plus de 2 milliards de Dollars pour que la multinationale Asea Brown Boveri (ABB) sorte du quasi-anonymat.
L'ONE et le consortium international composé des sociétés helvético-suédoise Asea Brown Boveri et américaine Consumers Michigan Services (CMS) signent en effet le 26 avril 1996 un contrat de production concessionnelle d'électricité à Jorf Lasfar. Il s'agit d'un projet unique en son genre qui sera pris comme cas d'école pour toute la région. Cette concession leur permet d'exploiter la centrale de Jorf Lasfar pendant une durée de 30 ans. Le producteur privé exploite à travers un contrat de transfert, la centrale actuelle de Jorf, tranches I et II, d'une puissance de 330 mW chacune. Il construit et exploite une nouvelle unité de même puissance, tranches III et IV. En contrepartie, l'ONE, acheteur exclusif de l'électricité produite, cède un droit d'exploitation de la centrale contre le paiement d'un «droit de jouissance» de 1,6 milliard de Dollars US et la réalisation, pour 600 millions de Dollars, des tranches III et IV. Au-delà des chiffres, le projet revêt une importance capitale, il marque l'entrée du privé dans un secteur jusque-là verrouillé.

Fatima MOSSADEQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc