×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4806 Le 30/06/2016 | Partager

• SNTL redevient bénéficiaire
SNTL renoue avec les bénéfices. Le groupe qui vient de dévoiler ses comptes pour 2015 a généré un résultat net consolidé de 38 millions de DH après son déficit de 2014. Cette performance est due au positionnement sectoriel du groupe sur les métiers mondiaux du Maroc, le transport international vers l’Europe, la multiplication des opérations de transport vers l’Afrique ainsi que la diversification de l’offre logistique. Cela se traduit aussi par une hausse de 16% du chiffre d’affaires consolidé de 892 millions de DH en 2015. M.A.B.

• Softgroup lance ses résidences locatives
Softgroup Immobilier démarre la commercialisation de son projet Anafee Plaza. Il s’agit de la première résidence locative de prestige à Casablanca. Le projet propose des appartements de luxe en location, composés de suites, twins, triplés, penthouses et duplex, d’une superficie allant de 50 à 200 m², et tous dotés de terrasses. A cela s’ajoutent des services haut de gamme destinés résidents, avec, entre autres, des espaces de jeux sécurisés, une salle de sport équipée, un solarium. Le bâtiment dispose également d’un vaste parking sur trois niveaux avec double rampe d’accès, ainsi que six ascenseurs et deux monte-charges, pour une gestion des flux simplifiée et sécurisée. M.A.B.

• Lois électorales: Ça bouchonne au Parlement
A quelques mois de la fin de l’actuel mandat législatif, le gouvernement semble mener une course contre la montre pour «livrer en vrac des projets de loi attendus depuis 2012», selon un député de l’opposition. La dernière polémique en date porte sur les deux projets de lois organiques sur la Chambre des représentants et les partis politiques, adoptés la semaine dernière en Conseil des ministres. Les membres de la Commission de l’intérieur à la Chambre des représentants ont été convoqués à une réunion, prévue aujourd’hui, pour démarrer l’examen de ces textes. Or, pour certains d’entre eux, cela est une violation de l’article 85 de la Constitution, qui prévoit que les projets de loi ne sont examinés qu’après 10 jours de leur transfert au bureau de la Chambre des représentants. M.A.M.

• Code de la route: La réforme adoptée à la 1re Chambre
Les députés ont approuvé en séance plénière le projet de loi réformant le code de la route. Ce texte, adopté en 2e lecture, introduit de nouvelles mesures concernant la visite technique, les auto-écoles, les amendes… M.A.M.
• Meknès: De hauts gradés de la police sous les verrous
Sur ordre du procureur général près la Cour d’appel de Meknès, le chef de la police judiciaire du 1er arrondissement de Meknès, deux officiers de police, ainsi qu’un retraité de la DGSN, ont été interpellés et transférés mardi dernier au pénitencier de Toulal 2. «La raison, un rapport datant de 2013, relatif à une agence de transfert d’argent dévalisée dans lequel figure une employée de l’agence. Soupçonnée d’avoir facilité le rapt, cette dernière avait purgé une peine de prison. Finalement, il s’est avéré que la jeune femme n’a aucun lien avec cette affaire et qu’elle a été victime d’un rapport fomenté et fondé sur de faux indices», précisent nos sources. Y.S.A.

• Le CESE planche sur la société civile, le monde rural et l’industrie
Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a auditionné 240 acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux. Ces auditions s’insèrent dans les travaux préparatoires aux avis du CESE. Développement du monde rural, politique industrielle et vie associative ont fait l’objet de plusieurs réunions en juin 2016. Le ministère de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire, le directeur de la  Comader, Kamal Bennouna, et l’Institut national de l’aménagement et de l’urbanisme se sont exprimés sur le monde rural. L’ex-ministre et universitaire, Abdallah Saaf, s’est prononcé sur le « statut et dynamisation de la vie associative». De même pour Moulay Ismail Alaoui, président de la Commission du dialogue national sur la société civile. F.F.

• La mandarine d’Afourar au cœur d’un contentieux
La mandarine d’origine marocaine, Nadorcott, est au cœur d’un contentieux opposant Nador Cott Protection à l’Université de Californie et son partenaire commercial, Eurosemillas. Le plaignant leur reproche de commercialiser en Espagne la Tang Gold qui «est en tout point identique» à la mandarine d’Afourer. Nador Cott Protection vient d’obtenir gain de cause.  La Chambre de recours de l’Office communautaire des variétés végétales a estimé qu’il n’existe pas de différence entre les deux variétés. En sa qualité d’ayant droit, l’autorisation de Nador Cott Protection est nécessaire avant toute commercialisation. F.F.   

• Etablissements publics: Boussaid lâche la grille des salaires
Les salaires des patrons des établissements publics ont toujours alimenté des tabous. Mohamed Boussaid, ministre des Finances, a voulu clarifier certains aspects de la grille salariale des dirigeants, lors de la séance des questions orales au Parlement.  Ainsi, 51% des directeurs perçoivent entre 25.000 et 45.000 DH par mois, 30% gagnent entre 45.000 et 65.000 DH, 6% entre 65.000 et 80.000 DH et 5% entre 80.000 et 100.000 DH. Ceux qui perçoivent entre 100.000 et 130.000 atteignent 4%. Enfin, moins de 4% ont un revenu mensuel de plus de 130.000 DH. M.C.

• Bientôt l’équivalence numérique des diplômes
Afin de faciliter les procédures relatives à l’équivalence des diplômes et de raccourcir les délais de traitement des dossiers, le ministère de l’Enseignement supérieur prévoit l’équivalence numérique. Un accord sur le financement de ce projet a été signé, mercredi dernier, entre le département de Lahcen Daoudi et ceux des Finances et de la Fonction publique. Une commission spéciale se chargera du suivi. A.Na

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc