×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Tanger: Deux nouvelles trémies entrent en service

Par Ali ABJIOU | Edition N°:4806 Le 30/06/2016 | Partager
En projet depuis quelques mois, elles devront améliorer la fluidité de la circulation
Des places de parking souterraines prévues en complément
tremies_tanger_006.jpg

La trémie de rue de Fès devra permettre de réguler et fluidifier la circulation sur l’intersection entre rue de Fès et le boulevard Sidi Mohamed Benabdellah (Ph. Adam)

Un ouf de soulagement pour les automobilistes à Tanger. Les deux trémies lancées en 2015 sont finalement entrées en service lundi dernier. La première sise rue Moulay Slimane a été baptisée par les automobilistes la trémie de Bni Makada. Elle devra aider à réguler la circulation au niveau de l’intersection avec la route de Rabat. Il s’agit d’un important nœud de connexion par lequel transitent des milliers de véhicules chaque jour. Il dessert les nouveaux quartiers périphériques sur la route de Rabat et les zones industrielles de la Zone franche aéroportuaire et de Gzenaya, à l’origine de l’essentiel du trafic routier sur cet axe. La nouvelle trémie est située sur le prolongement d’un ouvrage d’art, inauguré en 2015, celui du dédoublement du pont de Bendibane. Lui aussi avait grandement aidé à fluidifier la circulation au sein de cette zone.
La deuxième trémie, plus petite, devra séparer physiquement les flux transitant par la rue de Fès et l’avenue Sidi Mohamed Benabdellah, deux importantes artères. Leur intersection est l’un des ronds-points les plus transités en période de pointe. Ces deux trémies font suite à celle inaugurée en juillet 2015 place de la Ligue arabe (Riad Tetouan) et qui reste la référence à Tanger.
Lors de la période de travaux, Tanger était devenue une véritable souricière, surtout au centre-ville et la qualité de la circulation en avait pris un sacré coup et des embouteillages énormes, surtout dernièrement avec la saison d’été et le Ramadan. Le timing de leur entrée en service est aussi très opportun car il coïncide avec le début de la saison d’été et de l’arrivée d’un surplus de visiteurs.
D’autres projets sont en cours et devraient eux aussi entrer en service prochainement, il s’agit des parkings souterrains de la corniche et de la place des Nations. Ils devront apporter une réponse directe aux besoins de la ville en places de stationnement au centre-ville.
A rappeler que ces projets rentrent dans le cadre du programme Tanger Métropole, un projet intégré et multidisciplinaire destiné à améliorer le cadre de vie avec des projets dans des domaines divers comme l'urbanisme ou la culture en passant par la santé et le commerce. L'enveloppe globale prévue est de 7,66 milliards de dirhams. Les projets dont une grande majorité ont été déjà lancés devraient s'étaler jusqu'en 2017.
De notre correspondant,  Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc