×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4805 Le 29/06/2016 | Partager

• Al Omrane maintient le cap pour 2020
Le conseil de surveillance du groupe Al Omrane, réuni lundi dernier, a maintenu le cap à l'horizon 2020, via un nouveau programme, axé sur «la réponse aux besoins en logement» et «l'accompagnement de la mise en œuvre de la régionalisation». En 2016, Al Omrane a prévu d'investir 6,1 milliards de DH et de réaliser un chiffre d'affaires de 4,8 milliards de DH, a indiqué Badre Kanouni, président du directoire du groupe. En 2015, ces indicateurs étaient respectivement de 5,5 milliards de DH pour les investissements et 4,6 milliards en termes de chiffre d'affaires. Concrètement, le groupe prévoit de lancer cette année la construction de 25.000 unités et la finalisation de 34.358 dans le cadre de ses opérations propres. M.A.M.

• Masen s’associe à la CEA
La Morocco agency for sustainable energy (Masen) est sur le point de finaliser un accord de partenariat avec le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). Il s’agit d’un accord général de collaboration visant à valoriser la complémentarité de leur expérience et savoir-faire. S.F.

• Fusion Lafarge/Holcim Maroc: CFG Bank Corporate Finance parmis les conseillers
CFG Bank Corporate Finance et Attijari Finances Corp ont accompagné, en tant que conseils exclusifs, Lafarge Ciments dans le cadre de l’opération d’augmentation de son capital par fusion-absorption de Holcim Maroc. Le montant de cette opération, dont la note d’information a été visée le 24 juin par l’AMMC, s’élève à plus de 9 milliards de DH. L’admission des nouveaux titres aura lieu le 14 juillet après la tenue des assemblées de Lafarge Ciments et Holcim Maroc le 4 juillet. M.A.B.

• Le PJD gonfle le bilan de la contribution libératoire
Le bilan de la contribution libératoire de 2014 s’est élevé à plus de 27,85 milliards de DH. Sur son site officiel, dans ce qu’il présente parmi ses réalisations, le PJD prétend que l’opération a permis de rapatrier «près de 28 milliards de DH d’avoirs liquides appartenant aux Marocains». En fait, il s’agit du montant des actifs déclarés. Les avoirs liquides effectivement rapatriés se sont montés à environ 8,4 milliards de DH. Quant aux recettes du Trésor, elles ont atteint 2,3 milliards de DH, destinés au fonds de cohésion sociale. H.E.

• Conseil d'administration de l'Anam
Commission d'évaluation des actes médicaux, renouvellement des conventions nationales, statut fiscal de l'agence…Tous ces points seront discutés lors du conseil d'administration de l'agence qui se tient aujourd'hui mercredi 29 juin. K.M.

• Le RNI reçu par la CGEM
Après le PAM, le PPS et l'Istiqlal, la CGEM a reçu lundi 27 juin les représentants du RNI. Ces réunions interviennent au moment où les partis politiques sont en train de finaliser leurs programmes. Le patronat  met en avant les priorités dont la compétitivité de l'entreprise, les délais de paiement et la fiscalité. K.M.

• Censure géante?
Depuis la rentrée d’octobre 2012, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres n’apporte plus ses statistiques au HCP, le Haut commissariat au plan, lequel, comme son nom ne l’indique pas du tout, publie les données chiffrées et diverses études  sur le Maroc. Le HCP, au lieu de protester haut et fort contre ce qui serait la plus grande censure de tous les temps, s’est contenté d’une note microscopique en bas de la page 36 de son manuel «Le Maroc en chiffres», et de laisser la page 367 entièrement blanche. Même politique sur le site du ministère lui-même: pas de statistique. Sauf le nombre de Like du ministre, 55.035 à la date de lundi dernier sur son compte Facebook, pourtant bien tenu à jour des réponses et des débats. Interrogé par écrit le lundi sur l’absence de données chiffrées, le ministre n’avait pas répondu, hier,  à l’heure où nous mettions sous presse. Ce qui n’était pas jusqu’ici dans ses habitudes. J.R.

• ONEE: Dettes gigantesques
C’est sans faire référence aux dettes gigantesques de l’ONEE que le gouvernement engage une réforme de structures (cf. L’Economiste des 24 et 27 juin 2016). L’ONEE avait, à fin 2015,  un endettement de 57 milliards de DH, pour un chiffre d’affaires de 32 milliards, sur lequel il a perdu 2,3 milliards d’exploitation, soit un déficit d’exploitation de 7,2% du CA. La trésorerie est négative à hauteur de 5 milliards de DH. L’Etat lui doit encore la moitié de la TVA qu’il devait lui rembourser. Il n’a honoré que la moitié des engagements qu’il avait inscrits lui-même dans le contrat-programme. Mais ce ne sont là que de petites sommes par rapport à l’endettement et aux retraites non provisionnées. J.R.
 
• ONEE, dix ministres et pas de gouvernance
En dépit de sa situation gravissime (gentiment qualifiée de «fragile» par la Cour des comptes), les conseils d’administration de l’ONE puis de l’ONEE ne se sont pas tenus régulièrement. Le minimum légal n’a pas été rempli au moins depuis 2010. Il n’y a eu qu’un seul conseil, en 2013, plus deux sessions de conseil (ce qui n’est pas la même chose) en 2016. Il s’agissait-là de rattraper une partie des retards des années antérieures, en particulier, l’approbation de budgets des exercices précédents, et ce, alors que l’entreprise est sous contrat-programme depuis 2014. Avant d’être marié à l’ONE, l’ONEP, Office national de l’eau potable, tenait régulièrement ses conseils et ses comptes. Rappelons que le Premier ministre (aujourd’hui le chef de gouvernement) est le président du conseil d’administration, où siègent pas moins de dix ministres. J.R.

• Amélioration de l’accessibilité des gares ONCF
Les passagers à mobilité réduite, et même ceux valides qui doivent voyager avec de lourds bagages, trouvent souvent des difficultés pour accéder aux quais des gares ferroviaires et au train. Le gouvernement développera bientôt un programme pour améliorer l’accessibilité dans les stations de l’ONCF. Dans une première étape, neuf gares se verront dotées des équipements nécessaires. Le programme sera ensuite généralisé à tout le réseau. H.E.
 
• 2es Assises de l’économie sociale et solidaire
Les 2es Assises de l’économie sociale et solidaire se tiendront le 14 juillet à Casablanca. Plusieurs rencontres seront organisées pour débattre des défis auxquels sont confrontées les coopératives en matière de marketing, de commercialisation, de positionnement à l’international des produits du terroir… L’événement coïncidera avec le 3e Salon de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, qui durera jusqu’au 18 juillet. H.E.
 
• 6e rencontre de la préservation du patrimoine
La 6e rencontre pour la préservation du patrimoine aura lieu le 27 juillet à Rabat sous le thème: «L’héritage traditionnel au service du développement». La rencontre a pour objectif de contribuer à la préservation des 27 métiers traditionnels menacés de disparition et dont une douzaine a été ressuscitée. H.E.
 
• Fénie Brossette décrochela «Ohsas 18001»

Fénie Brossette vient d’obtenir la certification Ohsas 18001 pour son système de management de la santé et la sécurité au travail attribuée par Afnor Group. L’entreprise s’engage à respecter au moins les exigences légales et réglementaires, de réduire au maximum les risques de danger et d’améliorer en continu son système de qualité. Présent au Maroc depuis 85 ans, Fénie Brossette est une filiale de Somed cotée en Bourse. H.E.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc