×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Casablanca
    Accès sud-est: Un chantier long de 3 km

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4803 Le 27/06/2016 | Partager
    Une dizaine de ponts à aménager pour le Nœud A
    2 km de passages souterrains
    Délai de livraison: 3 ans
    casa_chantier_003.jpg

    Maquette de ce que sera le Nœud «A». Situé à l’entrée sud-est de Casablanca, l’échangeur (dont le coût s’élève à 657 millions de DH) devra assurer la continuité entre les axes Rabat-El Jadida et Casablanca-Aéroport. Il permettra également une accessibilité directe à Casablanca Finance City (CFC) à partir de l’aéroport et facilitera les déplacements vers Lissasfa et la route d’El Jadida (Source: Casa Transports)

    Une dizaine de ponts, deux trémies, deux giratoires… le gigantesque chantier de la route d’El Jadida est stratégique pour la circulation à Casablanca. Les travaux de creusement des tunnels avancent sur le terrain, mais la circulation est maintenue tant bien que mal sur cet axe névralgique de la capitale économique. Malgré la gêne occasionnée par les travaux, les automobilistes qui empruntent quotidiennement cet axe proche des facultés devront prendre leur mal en patience pour une période de 3 ans. A terme, ce chantier aura un impact sur la fluidité du trafic et l’accès aux nombreux quartiers desservis. Il devra notamment assurer la connexion directe entre Bd Al Qods et Casa Finance City (CFC) à travers Bd Omar El Khayam et améliorer les flux pour accéder aux quartiers Sidi Maârouf, Ennasime et Laymoune.
    Les ponts au niveau de l’échangeur routier «Nœud A» près de l’OCP assureront une connexion entre tous les axes du nœud à Rabat, Marrakech et El Jadida, et permettant aussi  l’accessibilité directe de CFC à partir de l’aéroport Mohammed V. Le réaménagement des carrefours des préfectures et celui d’Al Qods (communément appelé Azbane) et la construction de 2 passages souterrains faciliteront pour leur part les déplacements vers

    casa_voirie_003.jpg

    Les travaux de creusement des 2 trémies, prévues sur la route d’El Jadida, semblent bien avancés sur le terrain (Ph. Jarfi)

    Lissasfa et la route d’El Jadida. Le projet comprend aussi un réaménagement complexe du carrefour Azbane sur 3 niveaux consistant en un dénivellement du flux de circulation via un second passage souterrain, et la réalisation d’un pont. Les travaux de ce vaste chantier qui compte 2 km de passages souterrains et la construction de 10 ponts sont lancés depuis février dernier, sur une longueur totale de 3 km. D’un montant d’investissement global de 657 millions de DH, la durée de réalisation du projet s’étend sur 32 mois. Le réaménagement des accès sud-est de Casablanca est confié, par la commune urbaine de Casablanca (maître d’ouvrage), à Casa Transports en tant que maître d’ouvrage délégué. La SDL, dont le rôle se limitait jusqu’ici à la réalisation d’un ensemble de lignes de transport en site propre (tram/BHNS), se voit ainsi confier d’autres responsabilités. Outre les travaux de voiries, elle doit aussi superviser le projet de poste central de commande (PCC), dont le siège se trouve à la préfecture de police à Casablanca. Il s’agit d’un projet de développement d’un système de vidéosurveillance urbain, intelligent et optimisé. Ce dispositif consistera en l’installation de 760 caméras de vidéosurveillance à utilisation variable et la mise en place de 220 km de fibres optiques (cf. L’Economiste du 26 janvier 2016). Le tout pour un coût global de 460 millions de DH. Casa Transports prépare également les études pour 2 nouvelles trémies au niveau de Gandhi et Zerktouni.
    Pour rappel, le plan de développement du Grand Casablanca (PDGC) prévoit une série de projets structurants visant à résoudre les problèmes de circulation aux entrées de la ville dont le projet de pont à haubans, situé à l’accès est de la ville. Ce carrefour névralgique dessert entre autres l’aéroport Mohammed V, le quartier d’affaires de Sidi Maârouf, Bouskoura, Californie, Aïn Chock, route d’El Jadida, la Route nationale 11…

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc