×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Agadir/Tourisme
Même le marché national régresse

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:4803 Le 27/06/2016 | Partager
Perte de vitesse sur les marchés français et allemand, mais le CRT reste confiant
La reprise des nationaux inéluctable grâce à la saisonnalité et aux efforts consentis
Petite éclaircie du côté des marchés russe et italien
agadir_tourisme_003.jpg

Le marché national se place en tête des marchés en perte de vitesse. Il se positionne aujourd’hui avant les marchés traditionnels, notamment français et allemand, en perpétuel recul aussi bien au niveau des arrivées que des nuitées

Le tourisme dans la première destination balnéaire du pays est toujours à la peine. En effet, l’activité touristique de mai 2016 dans les établissements hôteliers classés d’Agadir a enregistré une baisse en termes d’arrivées de moins 9,61%, soit 74.641 touristes reçus en 2016, contre 82.576 en 2015. Concernant les nuitées, le recul est de -3,36%, soit 327.659 visiteurs reçus cette année contre 339.060 durant l’année écoulée. C’est ce qu’indiquent les statistiques du Centre régional de tourisme (CRT) Souss Massa. Il faut noter que cette baisse de chiffre s’explique par la régression de certains principaux marchés émetteurs dont le marché national, jusqu’alors considéré par les professionnels comme grand générateur de cash-flow (Cf. notre édition du 5/8/2014).
En mai dernier, ils sont ainsi 2.677 touristes nationaux de moins à visiter la station balnéaire, soit une variation de -8,86% pour les arrivées et -7,85% pour les nuitées. Sans surprise, les marchés français et allemand sont également en perte de vitesse avec respectivement -20,10% et -5,23% en arrivées. Et une tendance baissière également pour les nuitées.
Par contre, les efforts fournis par la profession pour conquérir le marché russe semblent porter leurs fruits puisque celui-ci connaît une augmentation de 3.978 arrivées avec plus de 30.947 nuitées enregistrées. Le marché italien a connu également une hausse de 12,44%. La durée moyenne de séjour, quant à elle, durant le mois écoulé connaît une hausse de 4,39 jours en 2016 contre 4,11 en 2015. Toutefois le taux d’occupation moyen dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant le mois de mai 2016 a enregistré une baisse de -3,58%. Par ailleurs, l’analyse du cumul des arrivées et des nuitées enregistrées dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant les cinq premiers mois de l’année en cours fait ressortir un tableau bien sombre par rapport à l’année précédente. Avec une baisse de moins 5,06%, soit seulement 330.233 visiteurs reçus au cours des cinq premiers mois de l’année 2016, contre 347.825 durant la même période de l’année dernière. Il faut préciser que les nuitées sont également à la traîne, avec pour la même période, une baisse de -7,01%, soit 1.472.155 nuitées enregistrées contre 1.583.076 en 2015. Même tendance baissière pour la durée moyenne de séjour durant les cinq premiers mois de l’année. Soit une moyenne de 4,46 jours en 2016 contre 4,55 j en 2015.
Le taux d’occupation moyen pour la même période a également régressé. Il est de 41,69% en 2016 contre 46,30% en 2015. Quoique la situation soit alarmante, on parle au CRT de perspectives prometteuses! «Le tourisme national comblera le déficit enregistré au cours du premier semestre 2016», a annoncé Fouad Hajoui, directeur de CRT Agadir Souss Massa. «Et ce, par le lancement d’une campagne publicitaire dédiée au tourisme national en collaboration avec l’Office National marocain du tourisme», a-t-il ajouté. Il estime même pouvoir finir l’année touristique avec un taux d’accroissement annuel de 2 à 3%.
Et selon les prévisions enregistrées au cours de la prochaine saison estivale, la programmation de la capacité aérienne prévisionnelle au titre de la saison d’hiver 2016-2017, prévoit une augmentation de trafic de la clientèle des principaux marchés émetteurs, nous indique-t-on. Des prévisions, que des prévisions, tandis que la destination s’embourbe doucement.
De notre correspondante,
Fatiha Nakhli

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc