×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4802 Le 24/06/2016 | Partager

    ■ Arrêtés avec une centaine d’oiseaux vivants dans leurs bagages
    Deux Espagnols ont été arrêtés à Buenos Aires tandis qu’ils s’apprêtaient à prendre l’avion pour Madrid avec une centaine d’oiseaux vivants dans leurs bagages à main. C’est en tout cas ce qu’ont indiqué récemment les autorités argentines. Les agents de sécurité de l’aéroport d’Ezeiza n’en revenaient pas quand ils ont découvert au milieu des vêtements 130 oiseaux répartis dans quatre cages, dont des espèces menacées, au cours du contrôle de routine aux rayons X avant l’embarquement. La date de cette découverte n’a pas été précisée. Et ce n’est pas tout. Lors d’une perquisition dans la maison des deux Espagnols, lesquels résident à la Plata, à 70 kilomètres de Buenos Aires, les policiers ont trouvé 700 oiseaux supplémentaires. Les deux hommes sont poursuivis pour trafic d’espèces protégées et infraction à la législation douanière. Les oiseaux ont finalement été recueillis par un service du ministère argentin de l’Environnement.

    ■ Un drone pour livrer des pilules abortives
    Des militants ont récemment fait atterrir en Irlande du Nord un drone transportant des pilules abortives. Objectif: dénoncer de manière symbolique les très strictes législations contre l’avortement en vigueur dans les deux parties de l’île. L’appareil en question a décollé d’Omeath, un village du nord-est de l’Irlande, pour se poser peu après à Narrow Water Castle, en Irlande du Nord, ont annoncé des organisatrices de cette opération. Une vidéo montrant l’atterrissage de l’engin a été dévoilée sur la page Facebook du mouvement «Labour Alternative», qui participait à l’opération. «Nous poursuivons notre campagne, tant que les responsables politiques locaux continueront d’ignorer les droits de l’homme», a expliqué Courtney Robinson, membre de Labour Alternative,  à la réception des comprimés de mifépristone et de misoprostol. «Nous sommes gouvernés par une loi de 1861 (…). Nous pensons qu’il est grand temps que la loi évolue», a déclaré Lucy Simpson, originaire de Belfast, selon laquelle des «milliers de femmes doivent aller avorter à l’étranger chaque année». Des policiers ont assisté à l’atterrissage mais aucune tablette n’a été confisquée. Début avril, une Nord-Irlandaise de 21 ans avait été condamnée à pas moins de trois mois de prison avec sursis pour avoir avorté et une autre risque l’emprisonnement à vie pour s’être procuré des médicaments sur le net afin d’aider sa fille à mettre fin à une grossesse non désirée. La législation nord-irlandaise n’autorise actuellement l’avortement que dans un seul cas: si la vie de la mère est en danger. Le viol, l’inceste ou la malformation du fœtus ne sont pas des raisons légales d’avorter, et même dans ces cas, une telle intervention constitue un crime passible de la prison à vie.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc